Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

File:Spacelab - Artist's Concept.jpg

Vue en coupe de Spacelab dans la soute de la navette. Le cylindre sur la gauche de l'illustration est le tunnel par lequel les astronautes accèdent au laboratoire

28 novembre 1983, la navette Columbia décolle de Cap Canaveral pour la mission STS-9. Dans la soute se trouve un module scientifique fourni par l'Europe. C’était il y a exactement 30 ans.

Avec Spacelab, le vieux continent concrétisait sa première collaboration avec la NASA dans le domaine des vols habités. Il s’agit d’une mission historique à plus d’un titre. D’abord parce qu’avec l’Allemand Ulf Merbold, un non américain vole pour la première fois à bord de la navette spatiale. Autre première : six astronautes composent l'équipage dirigé par le vétéran John Young, héros de trois programmes spatiaux et ancien marcheur lunaire lors de la mission Apollo 16.

Si ce premier vol du Spacelab se déroule à partir du 28 novembre 1983, son aventure démarre en fait très en amont. Il faut en effet remonter dix ans auparavant en 1973 pour que l’idée d’un laboratoire spatial soit approuvée entre la NASA et l’ESA. Sa construction démarre en 1974. A l’époque, c’est la société ERNO qui en a la maîtrise d’œuvre et c’est BAE qui fournit la palette d’instruments scientifiques. L’accord prévoit qu’un premier laboratoire (LM1) soit livré gratuitement à la NASA. En échange, des astronautes européens voleront à bord de la navette spatiale. Ulf Merbold inaugure pour une mission de dix jours. 

File:Sts-9 crew.jpg

Les hommes du vol STS-9. Debout de gauche à droite : Byron Lichtenberg et Ulf Merbold. Assis : Owen Garriott, Brewster Shaw, John Young et Robert Parker

Quinze ans de mission

Au cours des cent soixante-six orbites, les six hommes réaliseront un total de soixante-dix expériences en astronomie, physique ou encore en médecine. Le rythme de travail est particulièrement soutenu car les six hommes se partagent le travail par équipe de trois toutes les douze heures. A l’issue de cette première mission du laboratoire européen, la navette Columbia se pose finalement sur Terre le 8 décembre. Mais la machine est en marche.

File:STS-9 Spacelab 1.jpg

Le Spacelab dans la soute de la navette. Le cylindre que l'on remarque au centre de la photo est en fait le tunnel qui permet de communiquer entre la cabine du vaisseau et le laboratoire

Avec cette plateforme scientifique, précurseur du module Colombus, vingt-deux missions s’étaleront jusqu’en 1998 sur les deux laboratoires LM-1et LM-2 (ce dernier mis en service sur le vol STS-51F en 1985) pour un total de deux cents quarante-quatre jours d’expériences scientifiques dans l’espace. A partir de 1998, la Station spatiale internationale (ISS) prend le relais pour assurer pour une présente humaine permanente dans l'espace. Mais les acquis du Spacelab allaient être réemployés. Différents équipements sont aujourd’hui réutilisés sur plusieurs modules ou encore sur les vaisseaux de ravitaillement Cygnus et ATV. De plus, les racks scientifiques utilisés sur Spacelab sont les mêmes que ceux utilisés sur les autres modules scientifiques de l’ISS. La mission du Spacelab s’est achevée en 1998 mais il a permis d'offrir aux astronautes un point de départ pour apprendre à collaborer dans l'espace.

Antoine Meunier

 

Crédit photos et vidéo: NASA

Contact 

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

La Chronique Spatiale (2013)

 

Quelques images en vol et à l'atterrissage de la mission STS-9 en 1983

Tag(s) : #Histoire & Culture

Partager cet article

Repost 0