Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

President Kennedy tells a crowd of 35,000 at Rice Stadium, Houston, Texas, "We intend to become the world's leading spacefaring nation."

A la Rice University en 1962, JFK prononce un discours resté célèbre mais un an plus tard à l'ONU, il formule le voeu d'une coopération spatiale avec les Russes...

Hasard du calendrier, nous fêtions deux anniversaires cette semaine. Le premier, c’est celui de l’assassinat du président Kennedy. Le second, c’est la mise en orbite  de Zarya, premier module de la Station spatiale internationale (ISS) lancé dans l'espace en 1998.

La collaboration dans l’espace n'a pas débuté il y a vingt ans avec l’ISS ou encore dans les années 70 avec la mission Apollo-Soyouz, elle s'est en fait amorcée dès les débuts de la Conquête de l’Espace. C’est JFK lui-même, alors président fraîchement élu, qui propose aux Soviétiques dans son discours de l’Etat de l’Union de 1961 de « joindre nos efforts pour développer un programme de prédiction météorologique, un autre de satellites de télécommunications et un troisième d’exploration  de Mars et de Vénus pour nous livrer les plus grands secrets de l'Univers." Mais dans un contexte où l’URSS truste tous les succès (premier satellite en orbite, premier être vivant dans l’espace avec la chienne Laïka, premier cosmonaute avec Gagarine), pouvait-il en être autrement ? Quand on possède le leadership, il paraît en effet insensé de s'allier avec son challenger. Dans le contexte de la Guerre Froide, cela aurait été invraisemblable. En une poignée d'années, les Etats-Unis rattrapperont leur retard d'une manière spectaculaire avec le succès que l'on sait.

File:STS-134 International Space Station after undocking.jpg

...Un voeu qui ne se concrétisera vraiment qu'avec l'ISS dont le module Zarya sera lancé il y a quinze ans

La station, un héritage

Toutefois, même si la compétition est engagée entre les Etats-Unis et l’URSS, dans un discours à l’ONU, JFK continue encore de soutenir l’idée d’une coopération. Deux mois avant de succomber sous les balles de Lee Harvey Oswald, il va jusqu'à proposer une mission habitée conjointe vers la Lune. En 1963, tout reste encore à inventer et des hommes d'une seule nation ont marché sur la Lune. A l’époque, personne n’imagine une seule seconde que le futur des vols habités - en fait du secteur spatial tout entier -, puisse un jour exister via une collaboration internationale. Il est vrai que le succès de l’Espace ne réside certainement pas dans la compétition mais bien dans cette coopération qu'aujourd'hui plus personne ne cherche à remettre en cause. Ce que le président Kennedy a déjà compris à l’époque : pour lui, l'avenir est à la coopération entre les états. Malheureusement, il ne verra jamais la concrétisation de sa position.

Il faudra tout de même attendre la mission ASTP de 1975 avec la jonction des cabines Apollo et Soyouz qui marque la première étape d'une collaboration dans l'espace. Dans les années 60 et 70, seuls les drapeaux américain et russe flottent en orbite. Aujourd’hui, seize nations participent au programme de l’ISS. Les Etats-Unis et la Russie en sont les chefs d'orchestre. La conquête spatiale n'a plus de frontière.

Antoine Meunier

 

Crédits photos : NASA

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

                                                          La Chronique Spatiale (2013)

A revoir, le discours de JFK à la Rice University en septembre 1962

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0