Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

File:Dream Chaser pre-drop tests.6.jpg

En 2016, si tout va bien, Dream Chaser devrait prendre le chemin de l'espace

Les choses avancent pour le petit spatial avion de Sierra Nevada Corporation. Le premier test orbital non habité a été annoncé jeudi 23 janvier au Centre Spatial Kennedy (KSC). La date du lancement est même fixée au 1er novembre 2016.

L'annonce a été faite par Mark Sirangelo Vice Président exécutif de SNC. «SNC est ravie d'être la première société à confirmer une date de lancement pour le retour au vol spatial humain orbital et le redémarrage des opérations de vols habités de la Space Coast de la Floride. » Pour ce vol inaugural, le petit avion spatial de Sierra Nevada Corporation devrait décoller au sommet d’une fusée Atlas V. Il est prévu que Dream Chaser effectue un vol d’une journée avant de revenir se poser de manière autonome sur la piste du centre spatial Kennedy. Exactement là où les navettes atterrissaient il y a encore un peu plus de deux ans. Selon le site Popular Mechanics, SNC espère même réaliser un premier vol avec des astronautes l’année suivante. Pour mémoire, la première mission habitée du vaisseau Orion (EM-2) n’est pas programmée avant 2020 voire même 2021. Le Dream Chaser pourrait donc ainsi brûler la politesse à la capsule spatiale de Boeing.

 

Dream Chaser décollera au sommet d'une fusée Atlas V d'United Launch Alliance (ULA)

Collaboration avec l’ESA

Par ailleurs, SNC souhaite bénéficier désormais de l’expertise technologique européenne. Un accord avec l’Agence Spatiale européenne (ESA) a été signé le 10 janvier pour « identifier des zones de collaboration avec l’industrie européenne pour développer des matériels et des concepts de mission pour le système de transport orbital Dream Chaser. » Plus clairement parlant, il s’agit notamment d’utiliser certains dispositifs qui ont fait leurs preuves. Comme l’a précisé le directeur général de l’ESA Jean-Jacques Dordain au cours de ses vœux à la presse du 17 janvier, « ils sont intéressés par un certain nombre de technologies que nous avons développés dans le passé comme le mécanisme d’amarrage IBDM (International Berthing Docking Mechanism). » Autre point: les deux parties envisagent de poursuivre l’accord pour « l’utilisation potentielle de Dream Chaser dans le cadre de missions européennes ». L'étape préliminaire pour voir la mini-navette au sommet d’une Ariane 5 ? C'est un scénario qui relève sans doute encore pour le moment de la science-fiction. Du rêve à la réalité…

Antoine Meunier

 

 

Sources : SNC/ESA

Crédits photos : NASA/SNC

Contact 

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

©                                            La Chronique Spatiale (2014)

Vidéo du test d'atterrissage du Dream Chaser réalisé le 29 octobre 2013. Juste avant de toucher la piste, la roue gauche ne s'est pas déployée

Tag(s) : #USA

Partager cet article

Repost 0