Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dingo Gap, C'est dans cette petite vallée que Curiosity doit bientôt se lancer

Tandis qu’Opportunity a fêté cette année une décennie de présence à la surface de Mars, Curiosity doit à présent ménager ses roues endommagées. L’objectif du rover reste toujours le Mont Sharp.

Dix-huit mois après son arrivée, Curiosity comptabilise déjà presque cinq kilomètres à son compteur. De son côté, entre 2004 et 2014, Opportunity a explosé les statistiques puisqu’à fin décembre, il flirtait avec son 39ème kilomètre parcouru dans Les Sables de Mars. Toutefois, le record de la plus grande distance parcourue sur un autre astre que la Terre serait de 42 kilomètres par le Lunokhod 2 de 1973*. Un record qui pourrait donc logiquement tomber au vu de l’extraordinaire fiabilité d’Opportunity. Celui-ci arpente Mars depuis désormais dix ans. Mais après une décennie de présence, beaucoup de choses peuvent arriver. Il est vrai que la garantie de trois mois a maintenant largement expirée. Mais pour Opportunity, comme pour Curiosity, le plus important est de pouvoir se préserver d'une éventuelle panne mécanique sans oublier bien entendu d'accomplir sa mission. Ainsi, le 9 décembre dernier Curiosity a mis jour les preuves d'un ancien lac douce.

Left-front wheel of Curiosity rover

Image de la roue avant gauche de Curiosity prise au 469 sol (jour martien). On distingue nettement des trous

 

Ménager les roues

Mais les "routes" de Mars n’étant pas franchement goudronnées, Curiosity a quelque peu détérioré ses roues dans le chemin qui doit le mener jusqu’au Mont Sharp après seulement cinq petits kilomètres parcourus sur des aspérités parfois tranchantes depuis son extraordinaire atterrissage d'août 2012. Les récentes photos prises par la caméra montrent d’ailleurs très clairement des petites déchirures dans les roues d’aluminium. Même pour une machine aussi sophistiquée, aussi résistante soit-elle, l’environnement d’un tiers de gravité terrestre reste malgré tout hostile et dangereux. Aussi, comme le "garagiste" le plus proche se trouve à plusieurs centaines de millions de kilomètres, la décision a été prise de préserver les roues de l’astromobile de 900 kilogrammes pour atteindre le Mont Sharp. Celui-ci ne doit d'ailleurs être rallié qu’en mai ou juin prochain. Comment faire pour y parvenir plus tranquillement ? Une route, en principe, plus douce pour parvenir à destination a été retenue par les équipes du Jet Propulsion Laboratory (JPL). Selon un communiqué du JPL, l'équipe d'exploitation de Curiosity devrait prochainement conduire le rover à l’intérieur d’un petit défilé baptisé Dingo Gap (visible sur la photo du haut). Néanmoins, Curiosity doit encore franchir une petite dune de sable d’une hauteur estimée à un mètre. Un pari quand même périlleux mais par le passé, Opportunity s’est également ensablé à deux reprises et s’en est fort heureusement sorti. On croise les doigts pour Curiosity

 

Antoine Meunier

 

 

Crédits photos et vidéo : Nasa/JPL-Caltech/MSS/JPL

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

* Distance revue à la hausse depuis juin 2013 avec les données de la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter

 

 

 

©                                             La Chronique Spatiale (2014)

Sur cette animation du JPL, les différentes étapes de la mission Curiosity

Tag(s) : #Exploration

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :