Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prise par la caméra CIVA, cette vue nous montre l'un pied d'atterrissage de Philae

Après une nuit d'attente, les premières prises de vues depuis le sol de la comète Churyumov-Gérasimenko sont à présent disponibles.

Après un silence de sept heures, le temps que la comète effectue sa rotation, et deux rebonds successifs qui lui ont fait parcourir près d’un kilomètre, Philae s’est finalement immobilisé près « de l’endroit où nous souhaitons être », a déclaré Jean-Pierre Bibring, responsable scientifique de Philae, épuisé mais heureux. Le petit module spatial est en très bon état mais il ne reposerait que sur deux de ses trois trains d’atterrissage. Comme le laisse supposer la photo qu’il nous a envoyé, il se trouverait à proximité d’une falaise. Mais cela reste néanmoins encore à déterminer. 

Photo : A close-up view of Philae's first touchdown point on Comet 67P/Churyumov-Gerasimenko taken by the OSIRIS camera (pic: ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA) http://www.esa.int/spaceinimages/Images/2014/11/First_touchdown_close-up_1

La croix rouge au centre prise par la caméra OSIRIS de Rosetta montre l'endroit où Philae a touché en premier le sol de "Chury"

Huit des dix instruments sont en fonctionnement. Cependant, compte tenu de son inconfortable position, il ne pourra disposer que d’environ une heure et demie d’ensoleillement sur les sept initialement prévues qui sont nécessaires pour recharger ses batteries. Sa pile à énergie lui fournit l’autonomie pour marcher pendant une soixantaine d’heures. Ensuite, ce sont les panneaux solaires qui doivent normalement prendre le relais. Les ingénieurs étudient toutefois une stratégie pour tenter de faire bouger le robot et lui permettre de diposer d'un peu plus de lumière, notamment à l'aide du marteau de l'instrument MUPUS. Une période d'hibernation de quelques mois a même été évoquée par les responsables de mission, le temps d'arriver dans une région du Système solaire plus favorable. Malgré le positionnement délicat du véhicule, la moisson scientifique se poursuit et quoi qu'il arrive désormais, Philae a gagné son pari.

Antoine Meunier

 

Crédit photos : ESA/Rosetta/Philae/CIVA/ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/ID

Crédit vidéo : ESA

Contact

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

(Dernière mise à jour : 14/11/14 13h54)

 

 

©                                  La Chronique Spatiale (2014)

Le voyage de Philae, à revivre sur une musique de Vangelis...

Tag(s) : #Europe

Partager cet article

Repost 0