Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Normalement conçu pour une durée de vie initiale de 15 ans, Hubble fonctionne aujourd'hui depuis un quart de siècle

Normalement conçu pour une durée de vie initiale de 15 ans, Hubble fonctionne aujourd'hui depuis un quart de siècle

Véritable révolution dans le monde de l'astronomie, le plus célèbre des télescopes spatiaux fête cette semaine ses vingt-cinq ans d’exploitation. Depuis 1990 celui qui est aujourd’hui le doyen des instruments d’observation de l’Univers continue de nous livrer d’extraordinaires photos du Cosmos.

A l’origine, Hubble devait être lancé en juin 1986 par la navette spatiale. L'astronaute John Young, déjà vétéran de six missions dans l'espace, devait commander ce vol dédié à la connaissance de l’Univers. Malheureusement, la tragédie de Challenger reporte finalement de plus de quatre ans la mise sur orbite du premier télescope spatial de l'Histoire. Mais le 24 avril 1990, la navette Discovery, lestée des onze tonnes du HST, s’arrache finalement du centre spatial Kennedy (STS-31) pour une mission de cinq jours qui doit permettre de faire démarrer le télescope. Toutefois, lorsque Hubble livre les premières images tant attendues, c’est la douche froide car il est myope ! Le coup est rude pour la NASA car l’engin a coûté la bagatelle de 2,5 milliards de dollars. Un dispositif correcteur s’avère absolument nécessaire. Fort heureusement, la mission de maintenance programmée pour 1993  permettra de corriger ce défaut. Au cours de ce vol particulièrement médiatisé, les astronautes Story Musgrave et Jeffrey Hoffman enchainent les sorties dans l’espace pendant cinq jours. Un travail harassant qui s’avère payant puisqu’il permet à Hubble de nous ouvrir une véritable porte sur l’Univers.

Les Piliers de la Création dans la Nébuleuse M16, peut-être la plus célèbre des images prises par Hubble

Les Piliers de la Création dans la Nébuleuse M16, peut-être la plus célèbre des images prises par Hubble

Quelques exemples

Et le bilan photographique du HST, au cours de ces deux dernières décennies s’avère immense. En voici quelques exemples choisis forcément de manière subjective...

En mai 1994, les scientifiques annoncent que les observations réalisées à l’aide du télescope qui tourne à 600 kilomètre au-dessus de nos têtes, permettent déjà d’établir avec une quasi certitude l’existence de trous noirs dans la Galaxie M87 située à environ 53 millions d’années-lumière. Deux mois plus tard, il photographie le spectaculaire impact de la comète Shoemaker-Levy sur Jupiter. Quelques temps après, il livre l’un de ses clichés les plus célèbres en photographiant Les Piliers de la Création dans la Nébuleuse de l’Aigle. Plus récemment en 2013, il offrait un cliché absolument stupéfiant, en pointant cette fois-ci ses yeux vers la Nébuleuse à Tête de cheval à 1500 années-lumière de la Terre. 

Située à 1500 années-lumière dans la Nébuleuse d'Orion, la célèbre Tête de cheval

Située à 1500 années-lumière dans la Nébuleuse d'Orion, la célèbre Tête de cheval

De plus, pour s'assurer de son bon fonctionnement, les astronautes auront eu à réaliser quatre missions d'entretien en cinq vols de navette*. Le dernier bilan de santé a ainsi lieu au cours de la mission STS-125 en mai 2009. Cette ultime remise à niveau a entre autres permis l’installation de deux nouveaux instruments scientifiques : le Spectrographe des origines cosmiques (COS) et la troisième caméra à grand champ (WFC-3).

Prévu pour une mission initiale de quinze ans, Hubble a donc aujourd'hui largement plus que rempli son contrat. Vers 2020, il devrait tirer sa révérence. Mais la relève sera là avec le James Webb Space Telescope. Doté d’un miroir primaire de 6,5m de diamètre, ce nouvel instrument scientifique doit être lancé par une fusée Ariane 5 en 2018.

Antoine Meunier

 

Crédit photos : NASA/ESA/Hubble

Crédit vidéo : IAF

Contact

http://lachroniquespatiale.overblog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

* La mission SM3 a été divisée en deux parties : SM3A sur le vol STS-103 en décembre 1999 et SM3B en mars 2002.

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2015)

1990, la navette Discovery place Discovery sur orbite (STS-31). Une mission racontée par les astronautes

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0