Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edward H.White devient à 35 ans le deuxième homme après Alexeï Leonov à réaliser une sortie dans l'espace

Edward H.White devient à 35 ans le deuxième homme après Alexeï Leonov à réaliser une sortie dans l'espace

Au cours du vol Gemini IV, Jim Mc Divitt et Ed White vont réaliser une nouvelle étape dans le programme spatial américain: montrer que l’homme peut sortir et évoluer hors de son vaisseau spatial.

Nouvelle grande première pour les Etats-Unis qui est en réalité une « seconde » car le 18 mars de la même année, Alexeï Leonov est le premier être humain à sortir dans l’espace. Cela n’a pas duré très longtemps ; seulement douze petites minutes. Et il a bien failli ne pas pouvoir regagner son vaisseau. La faute à un problème de surpression de son scaphandre qui heureusement fut rapidement réglé. Deux mois et demi plus tard, c’est donc au tour de Jim Mc Divitt et de Ed White de s'envoler dans l'espace. Ils vont collaborer ensemble sur ce vol de quatre jours qui verra la première activité extravéhiculaire (EVA) américaine jamais réalisée en orbite basse. A la différence de son homologue russe, Ed White dispose d’un pistolet à gaz pouvant lui permettre de se propulser dans le vide. Un ancêtre du fauteuil spatial MMU* en quelque sorte. 

Nouvelle étape de franchie en 1984. Bruce Mc Candless réalise la première EVA sans être rattaché à la navette avec le MMU dont la suite logique fut le dispositif SAFER*

Nouvelle étape de franchie en 1984. Bruce Mc Candless réalise la première EVA sans être rattaché à la navette avec le MMU dont la suite logique fut le dispositif SAFER*

Des durées sans cesse croissante

Après vingt-deux minutes à évoluer dans le vide, ce 3 juin 1965 Edward H. White devint donc le tout premier astronaute américain à évoluer à l’extérieur de son astronef. Grâce à cette première (et à celle de Leonov !), on découvre que travailler dans l’espace est possible. Cela a notamment permis les explorations en surface de Lune au cours des missions Apollo. Cela a autorisé par la suite les missions sur les différentes stations spatiales : Skylab, Salyut, Mir et enfin ISS. Mais sortir dans l’espace, c’est une activité qui n’est pas sans risque. En 2013, l’astronaute italien Luca Parmitano doit revenir en vitesse à bord de l’ISS car son casque se remplit accidentellement d’eau. De quelques minutes il y a cinquante ans, les astronautes restent aujourd’hui parfois jusqu’à huit heures à l’extérieur en fonction du travail à effectuer. Après un demi-siècle de vols de habités, la plus longue est à mettre au crédit de Susan Helms et James Voss qui sont restés pratiquement neuf heures dans leur scaphandre. Certains cosmonautes et astronautes comptent plusieurs promenades spatiales à leur palmarès personnel. Le recordman en la matière est le Russe Anotoli Soloviev avec seize sorties pour temps passé total de 77 heures et 41 minutes. Aujourd’hui, les sorties dans l'espace nous paraissent bien banales. Mais dans les années 60, c'était le saut dans l'inconnu. Il fallait donc avoir le cœur bien accroché pour oser se suspendre entre ciel et Terre comme le fit White en se baladant quelques instants hors de sa capsule Gemini.

Antoine Meunier

 

 

 

Crédit photos : NASA

Crédit vidéo : NASA

Contact

http://lachroniquespatiale.overblog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

*A relire sur le même sujet :

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr/2014/02/nom-de-code-mmu.html

 

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2015)

 

Une extraordinaire vidéo où l'on voit White saluer Jim Mc-Divitt après avoir sauté hors du vaisseau Gemini

Tag(s) : #Histoire

Partager cet article

Repost 0