Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

André Borschberg a été accueilli par son partenaire Bertrand Piccard après avoir passé près de 118 heures dans le ciel

André Borschberg a été accueilli par son partenaire Bertrand Piccard après avoir passé près de 118 heures dans le ciel

Après un vol de presque cinq jours au-dessus du Pacifique, le pilote helvétique André Borschberg, épuisé mais heureux, s’est finalement posé hier à Hawaï. Il était 17h55, heure de Paris.

« Il est difficile de croire ce que je vois mais Solar Impulse 2 est à Hawaï, s’est enthousiasmé Bertrand Piccard co-initiateur de Solar Impulse sur son compte twitter. Je n’ai jamais eu de doutes qu’André puisse le faire ». Et André Borschberg de répondre sur son propre compte : «  J’avais promis à Betrand que j’amènerais le Solar Impulse à Hawaï en un seul morceau. L’avion est à présent à lui ». Dans cette étape, la plus longue du tour du monde de SI2*, l’ancien pilote de chasse suisse a franchi plus de 8285 kilomètres dans un vol direct Nagoya-Hawaï de 118 heures et une minute, à la vitesse moyenne de 60 km/h et à une altitude d’environ 2500 mètres d'après les données du site Internet de la mission. Avec cet exploit, André Borschberg efface le précédent record du vol le plus long, détenu par Steve Fosset depuis 2006. L’aventurier décédé en 2007 était resté « seulement » 76 heures et 45 minutes en vol. Cette nouvelle performance propulse André Borschberg au même rang que Charles Lindbergh il y a 90 ans. En son temps, le pilote du Spirit of St Louis a voulu prouver qu’il était possible de rallier deux continents en avion (de surcroit sans aucune aide au sol). Les hommes de Solar Impulse viennent de démontrer qu’il est désormais possible de le faire avec un avion à énergie solaire.

Solar Impulse en approche au petit matin au-dessus d'Hawaï. Dans quelques instants, André Borschberg va poser le titanesque avion sur l'île hawaïenne d'Oahu

Solar Impulse en approche au petit matin au-dessus d'Hawaï. Dans quelques instants, André Borschberg va poser le titanesque avion sur l'île hawaïenne d'Oahu

Le grand saut

Plus tôt dans l’après-midi, Bertrand Piccard précise qu’il ne s’agit pas « uniquement d’une première historique en aviation mais aussi d’une première dans le domaine de l’énergie. » C’est   bien là l’un des défis que Solar Impulse  se propose de relever: prouver qu’un avion peut voler en continu en produisant sa propre énergie. Une énergie propre qui vient du Soleil. De quoi  peut-être ouvrir de nouvelles perspectives qui sait...

De plus, cette performance n’est pas uniquement technologique. Elle est aussi humaine. Durant son vol, André Borschberg n’a pu dormir que par périodes de vingt minutes utilisant également des techniques de yoga pour gérer la fatigue et le stress. La prochaine étape de cette aventure  hors normes, doit conduire le gigantesque avion aux allures de planeur de Hawaï jusqu’à Phoenix en Arizona. Cette fois-ci, Bertrand Piccard devrait normalement s'assoir dans l'exigu poste de pilotage.

Antoine Meunier

 

 

Crédit photos : DR

Crédit Vidéo: Solar Impulse

Contact

http://lachroniquespatiale.overblog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

*cf. http://lachroniquespatiale.over-blog.fr/2015/03/solar-impulse-2-cinq-mois-pour-un-tour-du-monde.html

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2015)

 

 

A revoir, un best-of des images de l'atterrisage de SI2 à Hawaï

Tag(s) : #Futur-Technologie

Partager cet article

Repost 0