Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'erreur humaine est à l'origine de la perte du Space Ship que l'on voit ici accroché à son avion porteur le White Knight 2

L'erreur humaine est à l'origine de la perte du Space Ship que l'on voit ici accroché à son avion porteur le White Knight 2

Le 31 octobre dernier, l’avion spatial de Virgin Galactic se désintégrait en plein ciel du Nevada tuant l’un des deux pilotes. Le NTSB*, l’autorité américaine de sécurité aérienne, vient de rendre ses conclusions et pointe le manque de prise en compte des facteurs humains.

A la suite de la perte de l’avion spatial, le rapport d'enquête met donc en avant une erreur du copilote. Celui-ci aurait vraisemblablement actionné trop tôt le système de repli des ailes (le Feather), à Mach 0,8 au lieu de Mach 1,4, soit environ 1500 km/h. Ce qui a entraîné la destruction de l’avion et la mort du copilote Mike Alsbury. Peter Siebold a pour sa part réussi à ouvrir son parachute alors qu’il se trouvait à 13 700 mètres du sol. Néanmoins, le NTSB pointe  la responsabilité de Scaled Composites qui a la responsabilité des essais en vol. Le bureau indique ainsi que l’accident aurait pu être évité si la société avait anticipé, dès la conception de l’avion, la possibilité d’une erreur humaine et les conséquences pouvant en découler. Il pointe également le manque de préparation de l’équipage. Pour sa part, Christopher Hart, le patron du NTSB estime qu’à terme « le succès des vols commerciaux dans l’espace dépend de leur sécurité au niveau de chaque opérateur et de chaque équipe».

Le second Space Ship Two est en cours de finition

Le second Space Ship Two est en cours de finition

Pas de reprise des vols dans l’immédiat

Il semble d’ailleurs que Virgin ait même devancé les recommandations du NTSB. En effet, selon un document disponible en ligne sur le site de Virgin Galactic en date du 29 mai de cette année, il y est indiqué que Virgin Galactic et The Spaceship company (qui construit le second Space Ship Two) ont entrepris un examen complet du vaisseau après l'accident. La société recommande deux actions dont la modification du Feather "avec un blocage mécanique automatique afin de prévenir tout verrouillage ou déverrouillage intempestif du système avec serrures de plumes lors des phases de vol critiques". D'autre part, les check-lists des pilotes ont été également complétées "avec un avertissement explicite sur les conséquences d'une ouverture prématurée du verrou". 

Si Virgin Galactic entend reprendre les essais de son avion spatial dès que possible, un second exemplaire du Space Ship Two est presque achevé. Quand volera-t-il ? Malgré la volonté affichée de la société de Richard Branson, aucune date n’est pour le moment annoncée pour la reprise des essais en vol…

Antoine Meunier

 

 

 

 

Crédit photos : Virgin Galactic

Crédit vidéo : Virgin Galactic

Contact

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

* National Transport Safety Board

 

 

©                                             La Chronique Spatiale (2015)

Pour comprendre comment fonctionne le système Feather, VIrgin Galactic, a mis en ligne cette vidéo. Will Pomerants, vice-président des projets nous apporte un éclairage sur le fonctionnement du dispositif

Tag(s) : #Tourisme spatial

Partager cet article

Repost 0