Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tandis que la capsule était récupérée sous parachute, le lanceur se posait une nouvelle fois en douceur

Tandis que la capsule était récupérée sous parachute, le lanceur se posait une nouvelle fois en douceur

Alors que Space X n’a pas réussi à récupérer le premier étage de son Falcon 9 lors du lancement de Jason 3, les choses fonctionnent comme sur des roulettes pour Blue Origin. La firme fondée par Jeff Bezos a procédé à un nouveau tir du New Shepard vendredi 22 janvier depuis le site de Van Horn au Texas. Et c'est une nouvelle réussite.

Rien ne semble arrêter Blue Origin. En neuf mois, la fusée suborbitale New Shepard aura réalisé trois essais qui ont tous été couronnés de succès. Le premier vol, celui du 29 avril 2015, a permis de tester et de récupérer avec succès la capsule New Shepard. Le 23 novembre, le second test a permis d’atteindre et de dépasser la limite de Karman qui délimite la frontière avec l’espace. La fusée et la capsule ont atteint une hauteur de 100,5 kilomètres. Mais lors du vol effectué le vendredi 22 janvier, vaisseau et fusée ont pour la première fois été réutilisés. Un troisième essai qui a permis d’atteindre l’altitude de 101,7 kilomètres et de récupérer intact le lanceur et le vaisseau. Le programme de réutilisation n’est pas complètement une première dans la mesure ou par le passé, l’orbiteur de la navette spatiale était lui-même réutilisé. Seul le réservoir externe était remplacé et les boosters à propulsion solide (SRB) étaient reconditionnés pour le vol suivant.

Le lanceur New Shepard au cours du tir du 22 janvier

Le lanceur New Shepard au cours du tir du 22 janvier

Des essais, encore des essais

Une nouvelle étape est donc franchie. Mais Jeff Bezos fait cependant preuve d’une grande prudence dans la perspective de futurs vols spatiaux réservés aux personnes privées. Dans une récente interview, le patron de Blue Origin déclarait pouvoir démarrer son programme de vols touristiques dans les deux ans mais avec au préalable un minutieux programme d’essais. De nombreuses étapes restent donc encore à franchir avant que le New Shepard embarque des passagers. S’il a certes pris une avance face à Space X, (qui n’a toujours pas réussi à réutiliser son Falcon 9), le lanceur de Blue Origin en a pris une autre dans l'optique du tourisme spatial. Principalement, face à Virgin Galactic et Xcor Aerospace qui étaient ses deux principaux concurrents. D’outsider, il se retrouve aujourd’hui en position de grandissime favori alors qu’aujourd’hui, les deux sont cloués au sol. Blue Origin saura-t-il conserver cette position de leader qu’il est en passe d’acquérir ? Réponse possible lors de l'essai suivant dont ne connait malheureusement pas encore la date.

Antoine Meunier

 

 

 

 

Crédits photos et vidéo : Blue Origin

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

©                                            La Chronique Spatiale (2016)

22 janvier 2016, le lanceur New Shepard revient se poser une nouvelle fois en douceur sur son site de lancements de Van Horn au Texas

Tag(s) : #Tourisme spatial

Partager cet article

Repost 0