Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Atterrissage en douceur pour le lanceur...

Atterrissage en douceur pour le lanceur...

Une nouvelle fois, Blue Origin surprend son monde en testant son véhicule suborbital. La société a procédé samedi 2 avril à nouveau tir de son ensemble surborbital depuis le site de Van Horn au Texas. C'est le deuxième depuis le début de l’année et le quatrième depuis avril 2015.

Jeff Bezos a brisé ses propres codes. Pour la première fois, il n’a pas rendu compte d’un vol d’essai du New Shepard après coup. Il s’est fendu d’un communiqué la veille sur son compte Twitter qui annonçait ce quatrième vol. Et pour la troisième fois, après les tests réussis du 23 novembre 2015 et celui du 22 janvier dernier, les deux mêmes véhicules (lanceur et capsule) ont été réutilisés avec succès. Ce qui a également changé, c’est que le patron de Blue Origin a tweeté quasiment en temps réel les informations sur l’ensemble de la mission. On sait ainsi que si le New Shepard n’embarquait pas (encore) de passagers, deux expériences universitaires de microgravité étaient installées à bord du vaisseau. Lors de la descente, il était prévu de rallumer le moteur BE-3 à 1100 mètres d’altitude « pour rapidement ralentir le véhicule lors de la phase d'atterrissage, » précise le dirigeant sur son compte twitter.

 

…Et retour sous parachutes pour la capsule New Shepard

…Et retour sous parachutes pour la capsule New Shepard

Parfait fonctionnement du moteur BE-3

Et ce vol comme les deux précédents s'est déroulé à la perfection. Le lanceur a bondi à une altitude de 339 178 ft, soit exactement 103,8 kilomètres. C’est-à-dire trois kilomètres au-dessus de la Ligne de Karman qui marque la frontière théorique avec l’espace. Le moteur BE-3 a  donc parfaitement rempli son rôle. Il a finalement été rallumé à environ 3600 ft, ou 1200 m au-dessus du sol. Ce qui a permis de poser la fusée en douceur à la vitesse de 4,8 mph (8,6 km/h). De nouveaux vols d’essais sont prévus d’ici 2017 avec l’embarquement des premiers passagers à bord de la capsule New Shepard. Cependant, il faudra encore attendre 2018 avant que ne s’ouvrent les premiers vols commerciaux. La firme de Jeff Bezos envisage de construire un total de six vaisseaux pour cette future activité.

Antoine Meunier

 

 

Crédit photos : Blue Origin

Crédit vidéo : Blue Origin

Contact

http://lachroniquespatiale.overblog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2016)

 

 

La vidéo du second essai de l'année réussi pour Blue Origin. Le quatrième depuis avril 2015

Tag(s) : #Tourisme spatial

Partager cet article

Repost 0