Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Dragon CRS-8 (à gauche sur l'image) a été amarré hier à l'ISS. Au centre on reconnait un autre vaisseau cargo : le Cygnus. Sur la droite se trouve l'un des deux Soyouz

Le Dragon CRS-8 (à gauche sur l'image) a été amarré hier à l'ISS. Au centre on reconnait un autre vaisseau cargo : le Cygnus. Sur la droite se trouve l'un des deux Soyouz

Lancé vendredi soir, la capsule Dragon a été amarrée avec succès au module Harmony de la Station spatiale internationale (ISS) dimanche. Parmi ses trois tonnes de chargement se trouvait le module gonflable BEAM de la firme Bigelow Aerospace.

Elon Musk, le fantasque patron de Space X a toutes les raisons d’être satisfait car cette nouvelle mission est un succès. D'une part parce que sa société est enfin parvenu à poser avec succès le premier étage de son lanceur Falcon 9 sur la barge de récupération prévue à cet effet. En 2015, deux premières tentatives avaient échoué les 10 janvier et le 14 avril. Il faut attendre le 22 décembre pour qu’ait lieu le premier retour réussi d’un étage de la fusée au cours du lancement des satellites Orbcomm OG2. Toutefois, le lanceur s’était posé au sol. Au cours du tir du 17 janvier dernier (dédié au lancement de Jason 3), l'étage se pose sur la barge océanique. Cependant, l’une des béquilles du train d’atterrissage n’était pas correctement verrouillée, l’étage a finalement basculé dans l’eau. Le 4 mars dernier, le lancement du satellite SES-9 est un succès mais la récupération de la fusée échoue une nouvelle fois quand celle-ci s’écrase sur la barge. Le succès de vendredi soir permet donc à Space X de faire un pas de plus dans ses objectifs de réutilisation. Afin de savoir s'il peut être réutilisé, l'étage va subir des tests. 

BEAM sera amarré au module Harmony. C'est la première fois qu'un module gonflable est déployé sur l'ISS

BEAM sera amarré au module Harmony. C'est la première fois qu'un module gonflable est déployé sur l'ISS

Quatre visites sur deux ans

Outre l'incroyable performance réussi par Space X, l’objectif initial de cette mission était quand même le ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS). Ce vol CRS-8 emportait à bord le module BEAM (Bigelow Expandable Activity Module) de la société Bigelow Aerospace. Il s’agit d’un contrat de 17,8 millions de dollars passé entre la société et la NASA pour cette mission. Une fois déployé, ce module d’1,3 tonne atteint un volume de 16 m3 soit l’équivalent d’une petite chambre individuelle. BEAM doit être amarré pendant deux ans au module Tranquility du complexe orbital. Cette capsule est constituée de deux cloisons métalliques, d’une structure en aluminium. Par ailleurs, sa paroi est composée de plusieurs couches de matériaux souples assurant à la fois l'étanchéité et une protection contre le rayonnement externe et les micrométéorites. Il comprend un sas pour communiquer avec le reste de la station mais ne dispose pas de hublot. S'il doit explorer de nouvelles options d'habitation pour les astronautes, notamment pour les séjours au long cours, BEAM n’a pas vocation à être habité par les astronautes de l'ISS ou à être utilisé comme lieu de stockage. Il sera seulement visité quatre fois pendant ses vingt-quatre mois d'utilisation pour des prélèvements de température, des niveaux de radiation et de pression. A l’issue de sa mission de deux ans, le module sera détaché de la station spatiale internationale pour aller brûler dans l’atmosphère. Ce n'est qu'ensuite, si les tests s’avèrent concluants, que Bigelow Aerospace pourrait passer à la suite de son projet avec un habitat plus grand : la B330. Un module de 330 m3 dédié à la recherche scientifique mais qui pourrait également être utilisé pour de possibles séjours touristiques sur la station voir pour les missions d'exploration lointaines à destination de Mars par exemple.

Antoine Meunier

 

 

 

 

Crédit photos : NASA TV/NASA

Crédit vidéo : NASA

Contact

http://lachroniquespatiale.overblog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2016)

 

Pour comprendre l'intérêt du module BEAM, cette courte vidéo de la NASA (en anglais)

Tag(s) : #USA

Partager cet article

Repost 0