Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En duplex depuis Houston, Thomas Pesquet a répondu aux questions des journalistes présents dans la salle Espace du Cnes à Paris

En duplex depuis Houston, Thomas Pesquet a répondu aux questions des journalistes présents dans la salle Espace du Cnes à Paris

C’est la dernière ligne droite pour Thomas Pesquet. A la mi-novembre prochain, et sept ans après son recrutement au sein des astronautes de l'ESA, il doit s’envoler à bord du Soyouz MS-03 pour sa toute première mission spatiale sur la Station spatiale Internationale (ISS).

Huit ans après Léopold Eyharts (STS-122), Thomas Pesquet sera donc le dixième astronaute français à prendre le chemin de l’espace et le quatrième sur l’ISS. Il succède en effet à Claudie Haigneré, Philippe Perrin et Léopold Eyharts. Ce vol, le neuvième de longue durée pour un  européen, sera le second de longue durée pour un Français dans l’espace après celui de Jean-Pierre Haigneré sur la station Mir en 1999. C’est une mission de 180 jours avec un décollage attendu pour le 15 novembre depuis le cosmodrome de Baïkonour et un retour théoriquement programmé avant la prochaine élection présidentielle française. « En fonction de la date de retour, je pourrais être de retour à temps pour voter », s’amuse d'ailleurs l’astronaute Normand. Celui-ci a toutefois prévu un vote par procuration dans l’hypothèse d’un retour sur Terre qui dépasserait l’échéance. Au cours de ce vol, deux cents expériences figurent au programme. Soixante-deux sont coordonnées par l’ESA et le CNES. Les domaines abordés concernent les sciences de la vie, des matériaux ou encore la technologie.

Le patch de la mission. Celle-ci a été baptisée Proxima en hommage à l'étoile la plus proche du Soleil qui se situe à 4,24 a/l

Le patch de la mission. Celle-ci a été baptisée Proxima en hommage à l'étoile la plus proche du Soleil qui se situe à 4,24 a/l

Quatre sorties dans l’espace

Parmi les expériences citées figure entre autres Aquapad destinée à la purification de l’eau. Pour sa part MATISS doit permettre de réduire la contamination microbienne dans l’ISS. Si les résultats se confirment, un dispositif similaire pourrait être utilisé dans les établissements de santé. Le mal de dos affectant les astronautes en mission, (certains peuvent même grandir de sept centimètres), Thomas Pesquet doit ainsi tester le « Skinsuit » une combinaison prévue pour lutter contre l’absence de gravité en comprimant le corps des épaules aux pieds. Un vêtement qui pourrait être utilisé un jour par les personnes affecté par les douleurs lombaires. De plus, l'astronaute entend partager cette mission avec le grand public notamment au travers des réseaux sociaux. Diverses activités pédagogiques sont également prévues dont Mission-X. Ce programme doit inciter les écoliers de 7 à 12 ans à prendre part à des activités scientifiques dans vingt-cinq pays.

A bord de l’ISS, la science ne sera pas qu’européenne puisque Thomas Pesquet doit prendre part à cinquante-six expériences des agences spatiales américaine, canadienne et japonaise. Par ailleurs, quatre sorties dans l’espace figurent également au planning. « Les deux premières seront consacrées au changement de batteries situées sur le côté babord de la Station, indique l’astronaute. C’est en principe programmé pour décembre ou janvier… » Vers le mois d’avril, deux autres sorties sont programmées. Dans le cadre de cette Expedition 50/51, l’ISS sera desservie par l’ensemble de la flotte des vaisseaux ravitailleurs (HTV japonais, Dragon, Cygnus et Progress). « Nous aurons une belle mission », confie le benjamin des astronautes de l’ESA. Une mission dont le départ est à présent planifié pour le milieu de l'automne...

Antoine Meunier

 

 

Crédit photos : CNES-ESA-NASA-A.Meunier/A.Meunier

Crédit vidéo : TEDx Talks

Contact

http://lachroniquespatiale.overblog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

©                                  La Chronique Spatiale (2016)

Pourquoi faut-il croire en l'exploration spatiale ? Le plus simple c'est d'écouter Thomas lors de sa conférence TEDx donnée en 2012 à l'Olympia

Tag(s) : #Vols habités-Exploration

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :