Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les acteurs de la série en 1976 lors de la présentation de la navette Enterprise. En costume marron, on reconnait Gene Roddenberry le créateur de la série

Les acteurs de la série en 1976 lors de la présentation de la navette Enterprise. En costume marron, on reconnait Gene Roddenberry le créateur de la série

La célèbre franchise fête son demi-siècle d’existence. Pour fêter cela, un nouvel épisode cinématographique a débarqué dans les salles obscures le 17 août (Star Trek Beyond). Cinquante ans après sa naissance, le mythe est aujourd’hui indissociable de la communication de la NASA.

C’est le 8 septembre 1966 que la première déclinaison de Star Trek envahit les écrans de télévision américains. En fait, il s’agit d’un second début car la série est la seule au monde à posséder deux épisodes pilote. En effet, le premier, le remarquable "The Cage", avec Jeffrey Hunter dans le rôle du capitaine Christopher Pike, a été jugé « trop cérébral » par les responsables de la NBC. Gene Roddenberry, le créateur du show, réussit à convaincre les responsables de la chaîne à commander un second pilote en juin 1965 ("Ou l’homme dépasse l’homme"). Dans celui-ci, Jeffrey Hunter se démet de ses fonctions de capitaine et c’est William Shatner qui s’installe à sa place sur la passerelle de l’USS Enterprise pour diriger les 79 missions spatiales les plus célèbres de l’Histoire de la télévision. Il est épaulé par Leonard Nimoy, (Monsieur Spock) et Deforest Kelley (le Docteur Leonard Mac Coy) pour former un trio aujourd’hui définitivement ancré dans la culture télévisuelle.

Sur la passerelle de l'Enterprise, l'équipage entoure le capitaine Kirk (William Shatner). A sa droite, le Dr Mc Coy (Deforest Kelley) et à sa gauche Leonard Nimoy (Mr Spock)

Sur la passerelle de l'Enterprise, l'équipage entoure le capitaine Kirk (William Shatner). A sa droite, le Dr Mc Coy (Deforest Kelley) et à sa gauche Leonard Nimoy (Mr Spock)

Changement de nom

En décrivant le quotidien d’explorateurs de la galaxie au XXIIIème Siècle, Roddenberry fait de Star Trek un miroir des années 60. Une période qui est marquée notamment par la Guerre Froide et bien sur par la Conquête de l’Espace. Ainsi, l’épisode "Assignement Earth" ("Mission Terre") évoque la Course aux armements qui a miné les rapports Est-Ouest il y a un demi-siècle. Si le budget de la série est affreusement anorexique, cela est toutefois compensé par une irréprochable qualité d’écriture due à la présence d’auteurs de science-fiction de renom. Parmi les épisodes qui ont retenu notre attention, il y a "The City on The Edge of Forever" ("Contretemps"), avec en invitée Joan Collins (future Alexis Colby de Dinasty), et scénarisé par Harlan Ellison ou encore "The Doomsday Machine" ("La Machine Infernale") que l’on doit à Norman Spinrad. Malheureusement, Star Trek souffre d’une mauvaise programmation horaire et l’aventure se termine (provisoirement) en juin 1969. Mais c’est sans compter sans l’opiniâtreté de Gene Roddenberry et de son épouse Majel Barret (l’infirmière Christine Chapel dans la série) qui réussissent à mobiliser l’importante communauté de fans pour convaincre un réseau secondaire de rediffuser la série. Le résultat ne se fait pas attendre, puisque les audiences font un bond notable. 

 

Affiche promotionnelle pour le 13ème film sorti le 17 août, Star Trek sans limites (Star Trek Beyond)

Affiche promotionnelle pour le 13ème film sorti le 17 août, Star Trek sans limites (Star Trek Beyond)

Communication d’entreprise

En 1975, le succès devient si important que la communauté des fans réussit à convaincre le président Gerald Ford de rebaptiser la toute première navette spatiale de NASA "Enterprise". Cinquante ans plus tard, Star Trek est régulièrement utilisé comme vecteur de communication par la NASA. Il n’est pas rare de voir l’un des acteurs de la série historique s'investir dans la communication de l'administration spatiale américaine. Vers la fin des années 70, une nouvelle série avec les interprètes d’origine est mise en chantier (Star Trek Phase 2). Mais en 1977, le Tsunami de La Guerre des Etoiles passe par là. La Paramount réagit finalement en 1979 en mettant sur pied le premier film d’une série qui se poursuit encore en 2016. L’exploration cinématographique de notre galaxie en est aujourd’hui à son 13ème long-métrage avec Star Trek Sans Limites sorti le 17 août. Et cerise sur le gâteau, une septième série télévisée* est attendue dans les prochains mois. En effet, Star Trek Discovery, dont le nom est une double référence à la navette spatiale de la NASA et au vaisseau Discovery du 2001 de Kubrick, débarquera sur la petite lucarne américaine en janvier 2017. L'aventure ne fait donc que commencer… !

Antoine Meunier

 

 

 

Crédit photos : NASA/Paramount

Crédit vidéo : CBS

Contact

http://lachroniquespatiale.overblog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

* Les déclinaisons télévisées de Star Trek sont les suivantes :

  • Star The Original Series
  • Star Trek The Animated Series
  • Star Trek The Next Generation
  • Star Trek Deep Space Nine
  • Star Trek Voyager
  • Star Trek Enterprise
  • Star Trek Discovery (annoncée pour 2017)

 

 

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2016)

 

 

La bande-annonce de Star Trek Discovery à découvrir...

Tag(s) : #Histoire & Culture

Partager cet article

Repost 0