Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le sort de l'EDM Schiaparelli dont voici une maquette à l'échelle 1/4 est pour le moment encore très incertain

Le sort de l'EDM Schiaparelli dont voici une maquette à l'échelle 1/4 est pour le moment encore très incertain

Opération réussie pour la première partie de la mission Exomars 2016. Le Trace Gas Orbiter (TGO) a réussi son insertion en orbite martienne. Cependant, les données sont insuffisantes pour valider l’atterrissage du module de descente Schiaparelli.

Ce soir, l’Europe dispose d’une nouvelle sonde autour de la planète Mars 13 ans après Mars Express. Après sept mois de voyage dans l’espace, le TGO a visiblement réussi la longue combustion de 139 minutes lui permettant de se placer sur orbite elliptique autour de la planète Rouge. « L’ESA a deux satellites autour de Mars », a ainsi indiqué Michel Denis, le Directeur de vol de cette nouvelle mission de l’Agence spatiale Européenne.

Cependant, le second volet de la mission est pour le moment encore en suspens. Le contact avec le module de descente et d’atterrissage (Entry Descent & Landing Demonstrator Module) Schiaparelli n’était ce soir pas confirmé. Celui-ci a été largué par le TGO il y a trois jours à 14h42 GMT. Selon le plan prévu, Schiaparelli devait suivre une séquence autonome d’atterrissage avec largage du bouclier thermique entre 11 et 7 km d’altitude suivi par l'ouverture du parachute. L’atterrissage se terminait par un rétro-freinage depuis une hauteur de 1100 mètres suivie d’une chute de deux mètres pour finalement se poser sur une structure déformable. Trois sondes en orbite martienne devaient pouvoir contrôler la descente de Schiaparelli : les deux engins américains MAVEN et Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) et la sonde européenne Mars Express.

Ce soir les équipes du centre de contrôle de l’ESOC à Darmstaadt sont toujours en attente de données complémentaires. Une conférence de presse doit être tenue demain matin. On croise les doigts…

Antoine Meunier

 

 

Crédits photo : A.Meunier

Crédit vidéo : ESA

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

©                                  La Chronique Spatiale (2016)

La descente de Schiaparelli envisagée par l'Agence spatiale Européenne sur cette simulation

Tag(s) : #Vols habités-Exploration

Partager cet article

Repost 0