Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'équipage principal de l'expédition 50, (Peggy Whitson, Oleg Novitsky et Thomas Pesquet) a donné sa conférence de presse en compagnie de l'équipage de réserve de la mission constitué de l'Italien Paolo Nespoli, Fyodor Yourchikine et de l'Américain Jack Fisher

L'équipage principal de l'expédition 50, (Peggy Whitson, Oleg Novitsky et Thomas Pesquet) a donné sa conférence de presse en compagnie de l'équipage de réserve de la mission constitué de l'Italien Paolo Nespoli, Fyodor Yourchikine et de l'Américain Jack Fisher

Peggy Whitson, Oleg Novitskiy et Thomas Pesquet ont donné ce mercredi soir leur dernière conférence de presse depuis l’Hôtel des cosmonautes à Baïkonour, où ils sont  en quarantaine depuis deux semaines. Ils ont rendez-vous demain soir avec le Soyouz MS-03 qui doit les emmener vers la Station spatiale internationale (ISS) où ils y passeront les six prochains mois. L'astronaute français a livré ses confidences aux journalistes.

Face aux crépitements des flashs et des caméras, les trois heureux élus qui prendront place demain soir dans le vaisseau Soyouz sont apparus détendus et souriants. Pour Peggy Whitson ce sera le troisième décollage après son vol de 2002 (Expedition 5) et celui de 2008 (Expedition 16). Madame Whitson admet d’ailleurs être ravie de retourner sur le complexe orbital afin notamment de pouvoir s’installer dans la Cupola. C’est une chose qu’elle n’avait pu faire puisque ce poste d’observations a été connecté à l’ISS en 2010 lors de la mission STS-130 de la navette spatiale. Oleg Novitskiy, quant à lui, commencera demain soir son deuxième envol dans l’espace (en tant que commandant de bord du Soyouz). Il a déjà passé 143 jours en apesanteur lors de sa première mission en 2012 (Expedition 33). Bien sur, tous les regards sont braqués sur le Français Thomas Pesquet, qui aura la qualité de Flight Engeener de bord dans le vaisseau et dont ce sera demain le baptême de l'espace.

Thomas Pesquet (à droite sur la photo) et ses compagnons sont attendus 2h et 35 minutes avant le lancement

Thomas Pesquet (à droite sur la photo) et ses compagnons sont attendus 2h et 35 minutes avant le lancement

Le rêve qui se réalise

Au cours de cette rencontre avec les représentants des médias, l'astronaute français de 38 ans a donné le sentiment d’une très grande décontraction. Lorsqu’il arrive pour cette conférence un peu particulière, il ne manque pas d’envoyer un signe de la main où un clin d’œil à plusieurs personnes présentes dans la salle. Puis, aussi sereinement que s’il se tenait dans un salon (lui et ses compagnons sont séparés par une vitre blindés de même que l’équipage de soutien), il répond aux questions des journalistes aussi bien en Russe, en Anglais qu’en Français. Toute l’attention médiatique est portée sur lui. Lorsqu’une reporter lui demande s’il réalise enfin que, demain soir il s’embarque, pour un séjour dans l’espace, celui-ci admet qu’il ne réalise toujours pas l’événement qui représente une forme d’aboutissement dans sa vie professionnelle. Il savoure sans doute encore l’attente qui le sépare encore du décollage prévu dans la nuit de jeudi à vendredi à 2h20 du matin heure de Baïkonour. « Il va falloir attendre de s’asseoir dans la capsule pour ressentir les G d’accélération mais jusqu’à demain soir, je vais vivre ma petite vie normale, confie-t-il. Une fois que je verrai la Terre s’éloigner je réaliserai… » Il voyagera vers la Station spatiale internationale en deux jours, réalisant trente-quatre fois le tour de la Terre. Suite à un problème technique sur une antenne de poursuite, il a été décidé par sécurité de ne pas effectuer la procédure de voyage en six heures (quatre orbites) mais en quarante-huit heures. Ce voyage doit débuter demain soir par un lancement programmé à 21h20 heure de Paris depuis le pas de tir Youri Gagarine (numéro 1) du cosmodrome de Baïkonour. L'amarrage avec l'ISS étant programmé pour samedi soir. 

Antoine Meunier

 

 

Crédits photos : Antoine Meunier

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2016)

Tag(s) : #Vols habités-Exploration

Partager cet article

Repost 0