Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bernard Cazeneuve a rappelé l'implication du gouvernement dans la filière spatiale et notamment le dossier des lanceurs

Bernard Cazeneuve a rappelé l'implication du gouvernement dans la filière spatiale et notamment le dossier des lanceurs

Le Premier Ministre était en visite lundi 9 janvier dans les locaux de la société à Evry-Courcouronnes. Il a notamment pu assister à la signature du contrat PC d’Ariane 5 entre Stéphane Israël et Alain Charmeau, le PDG d’Airbus Safran Launchers (ASL).

Si la venue de Bernard Cazeneuve sur les terres du député Manuel Valls n’est pas une chose fortuite - nous sommes en période électorale -, il n'était pas question pour autant d’aborder la politique dans ce qui est le fleuron du spatial en France. Il s’agissait avant tout pour l'actuel Premier Ministre de venir marquer son soutien à la filière. En 2016, celle-ci a connu plusieurs succès dont celui de la sonde Rosetta, c'est aussi le démarrage des premiers services du système de positionnement Galileo ou encore la mission de Thomas Pesquet. "Un astronaute européen avec un accent français", comme s'est pour sa part amusé à préciser Jan Woerner, le directeur général de l'ESA. Bernard Cazeneuve a tenu à rappeler l’engagement du gouvernement dont celui de son prédécesseur, présent dans l’assemblée, dans des dossiers comme Ariane 6. « Je veux rendre hommage à l’engagement collectif, rappelle-t-il, notamment grâce à Geneviève Fioraso, Thierry Mandon mais aussi grâce à notre réseau diplomatique et à la ténacité de Manuel Valls ». Cet engagement, il s’est notamment traduit par la cession des parts du CNES d’Arianespace pour la gouvernance de l'ASL. Il se traduit sur Ariane 6 et Vega C pour lequel un investissement de 2,6 milliards d’Euros est lancé pour la mise à poste des lanceurs en 2020 pour le premier et 2019 pour le second.

Alain Charmeau et Stéphane Israël ont officialisé la signature de l'accord sur les prochaines Ariane 5 ECA

Alain Charmeau et Stéphane Israël ont officialisé la signature de l'accord sur les prochaines Ariane 5 ECA

Des accords identiques pour Ariane 6

Comme nous l’indiquions en conclusion de la précédente chronique la semaine dernière*, l’objectif avec Ariane 6 est de pouvoir continuer à faire la « course en tête » face à la concurrence (Space X notamment). Stéphane Israël estime pour sa part qu'Ariane 6 devrait pouvoir prendre des opportunités "dans l'Internet fixe et les mobiles notamment". Toutefois, avant l’arrivée du nouveau lanceur, Ariane 5 a encore quelques belles années devant elles. Ainsi, l’accord cadre signé ce matin prévoit qu’Arianespace commande à Airbus Safran Launchers, les approvisionnements à long terme dit LLI (Long Leads Items) et le début de production du nouveau lot d’Ariane 5 ECA. La commande finale passée par Arianespace est prévue au premier semestre de cette année. Ce nouveau lot doit permettre de garantir les lancements aux clients d’Arianespace jusqu’au terme de la phase de transition avec Ariane 6. Il est en effet prévu qu’Ariane 5 reste opérationnelle jusqu’en 2023 avant d’être définitivement retirée du service. Au cours de cette année, des accords identiques seront passés pour le premier lot d’Ariane 6.

Antoine Meunier

 

 

 

 

 

 

Crédit photos : A.Meunier

Crédit vidéo : ASL

Contact

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

©                                           La Chronique Spatiale (2017)

Les deux futures configurations d'Ariane 6

Tag(s) : #Corporate

Partager cet article

Repost 0