Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mission VA238 d'Ariane 5 s'est envolée à 18h15 mercredi soir (23h15 heure de Paris)

La mission VA238 d'Ariane 5 s'est envolée à 18h15 mercredi soir (23h15 heure de Paris)

Malgré un arrêt de quelques minutes dans la chronologie, ce quatrième tir d'Ariane 5 de l'année s’est déroulé sans encombre mercredi soir. La charge utile, composée de deux satellites, a correctement été insérée sur orbite.

Le rouge survenu à T-7 minutes n’aura finalement occasionné qu’un retard mineur dans le décollage du lanceur Ariane 5. Le décompte final a pu normalement reprendre au bout de seize minutes et la fusée s’est arrachée de son pas de tir à 23h15, heure de Paris. Les deux satellites installés sous la coiffe sont Hellas Sat 3 – Inmarsat S EAN d’une masse de 5780 kilogrammes et GSAT-17 construit par ISRO-ISAC. Le premier est construit par Thales Alenia Space à Cannes. Il doit fournir des services sécurisés de télévision, de télécommunications ainsi que du contenu vidéo en haute définition et ultra haute définition en bande S sur l’Europe, le Moyen-Orien et en Afrique sub-saharienne. Durée de vie estimée : quinze ans. Il est le deuxième satellite de la firme Hellas Sat et le premier lancé par Arianespace. Il sera positionné à 39° Est. GSAT-17 vient pour sa part s’ajouter à la flotte déjà existante des dix-sept satellites de télécommunications dont dispose l’agence spatiale indienne (ISRO). Sur son orbite géostationnaire de travail (GTO), GSAT-17 a une durée de vie envisagée de quinze ans et sa masse est de 3477 kilogrammes. Destiné à assurer la continuité des services sur les  Bandes C, C étendu et S. Outre des services de communication, il transporte également des équipements prévus pour le relais des données météos. Devant être positionné par 93,5 ° Est, GSAT 17 est le 21ème satellite lancé par Arianespace pour le compte de l’ISRO. Un vingt-deuxième est prévu. Il s’agit de GSAT-11.

GSAT-17 doit être positionné à 93,5° Est

GSAT-17 doit être positionné à 93,5° Est

Une importance stratégique

Ce vol est le 80ème réussi d’affilée par la fusée européenne depuis 2003. La performance demandée à Ariane 5 au lancement était de 9257 kilogrammes. En quatorze ans, la fusée européenne a lancé 160 satellites dans l’espace pour une masse qui dépasse 677 tonnes. Le conflit social qui a empêché tout tir pendant presque deux mois, n’a donc pas laissé de trace puisque tout le retard a été rattrappé. La grève a quand même entraîné un surcoût pour le CSG et ses partenaires chiffré, selon plusieurs sources, à 500 000 euros par jour. « Il est important que cela ne se reproduise pas », confiait Stéphane Israël, lors d’un point avec la presse pendant le Salon du Bourget. Le dirigeant a également rappelé l’importance stratégique de la base de Kourou qui, grâce à sa proximité avec l’Equateur permet d’augmenter les performances des lanceurs. Cette nouvelle mission était la septième de l'année et la quatrième avec Ariane 5. Douze tirs sont prévus cette année depuis Kourou. Le prochain lancement attendu depuis la Guyane est celui de Vega (VV10). La petite fusée doit lancer, en principe le 1er août, pour le compte de l'Israël le satellites OPSAT 3000 (satellite d'imagerie) et la mission d'observation environnementale Venus.

Antoine Meunier

.

 

 

 

 

 

Crédits photos : ESA/ISRO

Crédit vidéo : Arianespace

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

 

©                                 La Chronique Spatiale (2017)

A revoir, le décollage d'Ariane 5 VA 238

Tag(s) : #Lancements

Partager cet article

Repost 0