Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  Cliquer pour voir la vidéo

 

Salon du Bourget oblige, ouvrons cette chronique par de l’aéronautique avec des projets dont les profils ne sont pas sans évoquer des navettes spatiales futuristes.

Tous les deux ans, le Salon du Bourget permet aux industriels de l’espace et de l’aéronautique de se rencontrer pendant une semaine complète pour faire le plein de commandes. Mais le Bourget est aussi un lieu permettant de présenter ce que pourront être les innovations du futur. En témoigne les différents concepts présentés par les constructeurs dont on se demande s’il s’agit bien d’avions ou de descendants du Shuttle. Le Bourget c’est aussi un salon offrant la possibilité de découvrir de nouveaux concepts. Après la cabine ouverte sur le ciel dévoilée par Airbus la semaine dernière, c’est EADS qui monopolise l’attention avec le Zero Emission Hyper Sonic Transport (Zehst). Sensé consommer du carburant à base d’algues, cet avion-fusée, sorti d’un roman de science-fiction, serait capable de voler à Mach 4 et de relier Paris à Tokyo en deux heure et demie à trente-deux mille mètres d’altitude. Ce n'est pas encore le domaine spatial mais à cette altitude, le ciel est bien plus sombre qu'à l'altitude d'un avion conventionnel. EADS avance l’année 2050 pour un premier vol commercial.Sonicstar.jpg

Le SonicStar d'Hypermach rallierait New-York à Sydney en cinq heures...

New-York Sydney en cinq heures !

Autre projet avant-gardiste, celui de la société Hypermach avec son SonicStar. Selon le site Internet de la société, cet appareil pourrait relier New-York à Sydney en cinq heures à Mach 3,5. Une vitesse qui est légèrement supérieur à celle du vénérable SR-71 Blackbird. Hypermach annonce carrément un vol pour 2021 ! Les esprits chagrins diront qu’il est impossible de prédire à quoi ressemblera l’avion du futur, qu’il soit subsonique ou supersonique, et ils auront très certainement raison. Il est vrai que le pragmatisme doit l’emporter. Toutefois, ces projets ont quand même plusieurs mérites. D’une part, ils créent inévitablement l’évènement autour de ceux qui les diffusent. D’autre part, ce sont de formidables laboratoires d’idées conçues par les ingénieurs. Enfin, ce sont d’extraordinaires machines à rêver qui peuvent susciter des vocations auprès des plus jeunes. Ce qui en soit est déjà un excellent début pour assurer la succession des machines actuelles.

Antoine Meunier

 

 

Crédits Vidéo/photo :EADS/Hypermach

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

©                                            La Chronique Spatiale (2011)

Tag(s) : #SIAE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :