Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shenzhou 9

Porté par une fusée LM-2F, Shenzhou 9 s'élance dans l'espace pour rejoindre le module Tiangong 1

 

Après un lancement réussi samedi, le vaisseau Shenzhou 9 s’est correctement amarré lundi 18 juin au module Tiangong 1 en orbite depuis plus de 260 jours. La quatrième mission habitée chinoise doit permettre de valider les opérations de docking et de rendez-vous spatial. Jing Haipeng*, Liu Wang et Madame Liu Yang, première taïkonaute, composent l’équipage.

 

Alors que les rotations à bord de l’ISS offrent un spectacle routinier, la Chine poursuit son chemin dans le club très fermé des puissances capables d'envoyer des astronautes dans l'espace. Aujourd'hui, le premier amarrage avec équipage a eu lieu avec le module Tiangong 1, lancé à l'automne 2011. La présente mission fait suite à celle de Shenzhou 8 qui a servi de répétition générale l'an dernier, à cela prêt qu’il s’agissait d’un vol inhabité. Cette mission offre donc la possibilité à la Chine de maîtriser à son tour l'amarrage et le rendez-vous avec des équipages. En soi, rien qui soit inhabituel mais l’apprentissage de ces techniques reste essentiel pour la mise à poste d’une future station spatiale. Deux amarrages sont programmés sur le planning de la mission : un en automatique, un autre en manuel. Celui-ci devrait avoir lieu six jours après le lancement. La mission semble donc essentiellement destinée à revérifier ces procédures mais aussi à diverses expériences scientifiques. En outre, Shenzhou 9 doit permettre de certifier les améliorations apportées sur le vaisseau depuis Shenzhou 8. Ce quatrième vol habité chinois constitue une suite logique vers l’accomplissement d'un grand laboratoire orbital dont le pays tient à se doter d’ici la fin de la décennie.

Liu Yang

 Première citoyenne chinoise de l'espace, Liu Yang est aussi devenue la 56ème femme à voler dans l'espace

Dans les pas de Valentina Terechkova et Sally Ride

Mais l’autre nouveauté du programme Shenzhou réside en la présence d’une femme à bord. Liu Yang, 34 ans, pilote des forces aériennes chinoises, devient la première taïkonaute à prendre place à bord du vaisseau Shenzhou pour une mission qui devrait durer en principe treize jours. Hasard ou coïncidence, il y a exactement 49 ans, Valentina Terechkova devenait la première femme à tourner autour de la Terre à bord de Vostok 6. A quelques jours près vingt ans plus tard (STS-7 avec Challenger lancée le 18 juin 1983), c’est Sally Ride qui devenait la première américaine de l’espace.  Liu Yang inscrit donc son nom au palmarès de l’espace en devenant la 528ème personne à accomplir une mission spatiale, et la 56ème femme astronaute. Le retour de la mission Shenzhou 9 doit normalement intervenir à la fin de ce mois.

Antoine Meunier

 

Inside TG1

 L'intérieur de Tiangong 1 et l'équipage de Shenzhou 9, Jing Haipeng, Liu Wang et Liu Yang (centre image)


Sources : xinhuanet.com

Crédits photos : CCTV/CN

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com 

 

*Il devient le premier taîkonaute à réaliser une seconde mission puisqu’il a déjà volé en 2008 à bord de Shenzhou 7.

 

©                                            La Chronique Spatiale (2012)

Tag(s) : #Chine

Partager cet article

Repost 0