Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

TMA09M

 

Mardi 28 mai, Soyouz TMA-09M décolle avec Fyodor Yurchikhin, Karen Nyberg (NASA) et Luca Parmitano dont c'est la première mission

 

Dans la nuit de mardi à mercredi, un Soyouz a rejoint la Station spatiale internationale complétant ainsi l'équipage déjà présent en orbite.

Pour la seconde fois cette année, un vaisseau Soyouz a rallié l’ISS en moins de six heures contre deux jours auparavant. Une procédure qui évite aux équipages un périple éprouvant en étant enfermé quarante-huit heures dans le vaisseau. Ainsi, après quatre orbites sans histoire le cosmonaute russe Fyodor Yurchikhin et ses équipiers ont impeccablement docké leur vaisseau à l’ISS à 4h10 du matin heure française. Yurchikhin, le commandant de ce vol, connaît bien l’ISS, puisqu’il s’agit à présent de son quatrième vol et de sa troisième mission de longue durée, il totalise déjà plus d’une année de présence dans l’espace. L’Américaine Karen Nyberg a, quant à elle, déjà participé à la mission STS-124 sur la navette spatiale Discovery en 2008 qui a permis la mise à poste du module pressurisé du laboratoire japonais Kibo. Recruté en 2009, Luca Parmitano est le premier des six nouveaux astronautes de l'ESA à réaliser une mission sur l'ISS.

 


  Moins de six heures plus tard, le vaisseau se connecte au complexe orbital

 

Deux sorties dans l’espace

Durant les quelques 166 jours de mission, l’astronaute italien devrait notamment prendre part à l’arrivée de l’ATV4 Albert Einstein dont le lancement doit intervenir le 5 juin prochain depuis Kourou. Il s’agit du plus lourd puisque sa masse atteint tout de même 20,2 tonnes. La date du rendez-vous entre le vaisseau cargo européen et l’ISS est prévue pour le 15 juin. Par ailleurs, lors de cette mission baptisée "Volare", l’astronaute européen devrait participer aux manœuvres d’accostage d’autres vaisseaux ravitailleurs comme le Dragon de Space X, le Cygnus d’Orbital Sciences ou encore l’HTV japonais. De plus, son programme scientifique comporte une vingtaine d’expériences en biologie, médecine ou encore en physique des fluides. Cerise sur le gâteau, en juillet, l’astronaute italien devrait également accomplir deux sorties dans l’espace, afin notamment de préparer l’arriver du module laboratoire russe polyvalent équipé du bras télémanipulateur européen (ERA). Pour Luca Parmitano et ses coéquipiers, le retour sur Terre est actuellement programmé au mois de novembre.

 

Antoine Meunier

 

Sources : NASA/ESA

Crédits photos : NASA/NASA TV

Contact

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

©                                             La Chronique Spatiale (2013)

Tag(s) : #Russie

Partager cet article

Repost 0