Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Discovery pour la dernière fois sur le PAD39A

 

Discovery sur le pas de tir pour la dernière fois...

 

 

Après plusieurs mois d'absence, La Chronique Spatiale change de look ainsi que de plateforme¹ et se relance en orbite sur over-blog. Désormais, "LCS" traitera essentiellement des sujets liés aux vols habités de la manière la plus large possible. Cette semaine, honneur à Discovery qui a pris place pour la dernière fois sur son pas de tir en vue de son ultime mission. Excellente lecture à tous.


Si 2011, sera marquée par l'arrêt du programme navette, rappelons que les cinq shuttle ayant navigué autour de la Terre depuis 1981 ont réalisé plus de cent trente missions spatiales. Les dernières ont été  principalement dédiées à la construction de la Station Spatiale Internationale (ISS). Ainsi, l'avant-dernière mission est planifiée pour le 1er novembre prochain. A ce titre, Discovery a terminé son "roll-out" vers le PAD-39A mardi 21 septembre. Cette délicate manoeuvre consiste à sortir le vaisseau du bâtiment  d'assemblage jusqu'au pas de tir. L'ambiance est morose au Kennedy Space Center (KSC) où l'on sait que la plupart des techniciens vivent ici la fin d'une époque. Trois mille personnes ont ainsi assisté au roulage de la navette.

Pourtant, il y a une mission à accomplir : STS-133 programmée pour le 1er novembre. Ce vol sera dirigé par Steve Lindsey et Eric Boe. L'un des principaux objectifs consistera  à accrocher le module logistique Leonardo, désormais reconditionné en module permanent par la firme Thales Alenia Space. Il s'agit d'un MPLM* dont trois exemplaires  se trouvaient disponibles**, c'est le module Leonardo qui a été retenu. Pour le préparer à sa nouvelle mission, on a notamment accru sa résistance aux micro-météorites de manière à ce que sa durée de vie puisse atteindre une dizaine d'années. Sa mission : accroître l'espace de rangement nécessaire à l'ISS. Il s'agira de la trente-huitième et dernière voyage de Discovery après vingt-six ans de bons et loyaux services.

L'équipage de STS.133

L'équipage commandé par Steve Lindsey (troisième à gauche) délivrera le module Leonardo

 

Un astronaute du programme Mercury à bord

Ainsi, au cours de ses nombreuses orbites, Discovery a déployé de multiples structures dont le télescope spatial Hubble, réalisé deux des ses missions de maintenance. L'astronaute français Jean-François Clervoy a pris part à l'une d'entre elles en 1999. Elle a également réalisé le premier rendez-vous avec la station russe Mir en 1995. Ce qui a permis, en quelque sorte, de célébrer le vingtième anniversaire de la mission Apollo-Soyouz. de 1975. On pourrait également citer le retour de John Glenn en 1998, qui a 77 ans, est devenu le doyen des astronautes. Ecarté discrètement de l'espace par JFK, celui-ci a attendu trente-six ans avant de réaliser son second vol après celui effectué dans le cadre du programme Mercury en 1962.

La liste des aventures de la navette spatiale est incroyablement longue et même si elle n'a pas permis de réduire les coûts d'accès à l'espace, elle s'est toutefois illustrée comme un extraordinaire engin à tout faire. A la fois vaisseau spatial,  plate-forme d'expérimentations et planeur. C'est une machine avant-gardiste venue sur la scène peut-être trop tôt. Et malheureusement, il aura fallu attendre la dernière décennie de sa vie et la perte d'un orbiteur supplémentaire en 2003 pour qu'elle assure enfin sa vraie mission : acheminer le fret et les équipages vers un grand laboratoire orbital, l'ISS. Mais, quoi que l'on puisse dire, le shuttle restera un incroyable exploit technique : pouvoir réutiliser un engin spatial à plusieurs reprises.

Ne reste désormais plus que deux missions au calendrier : STS-133 le 1er novembre  (à 21h40 heure de Paris) et STS-134 prévu pour le 26 février 2011 avec Endeavour.

Toutefois, un tout dernier vol pourrait intervenir en juin (STS-135). Si le Congrès l'a approuvé, il reste cependant à trouver le financement.

 

Antoine Meunier

 

 

L'équipage de STS-133

Steve Lindsey (Cdt): 5ème vol (après STS-87, STS-95, STS-104 et STS-121)

Eric Boe (Pilote): 2ème vol (après STS-126)

Benjamin Drew (Mission Specialist) : 2ème vol (après STS-118)

Michael Barrat (Mission Specialist) : 2ème vol (après Expedition 19)

Timothy Kopra (Mission Specialist) : 2ème vol (après STS-127)

Nicole Marie Stott (Mission Specialist) : 2ème vol (après STS-128)

 

 

(¹) Les articles précédents restent consultables sur le lien suivant http://lachroniquespatiale.vox.com

 

*MPLM : Multi-Purpose Logistics Module (module logistique multi usages)

** Ils sont prénommés Leonardo, Raphael et Donatello

 

Crédit photos: NASA

 


© 2010 La Chronique Spatiale

Tag(s) : #USA

Partager cet article

Repost 0