Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NASA-Apollo8-Dec24-Earthrise.jpg

Le rêve d'Eric Anderson : permettre à deux passagers d'admirer la Terre depuis l'orbite lunaire à bord d'un Soyouz d'ici 2017

Y’aura-t-il un Soyouz autour de la Lune d’ici la fin de la décennie ? Eric Anderson, PDG de Space Adventures, l’annonce dans une récente vidéo disponible sur le site de sa société.

Depuis plus de dix ans, Space Adventures s’est distinguée en commercialisant des vols privés à destination de l’ISS. Le premier « Space Flight Participant » à en bénéficier fut le milliardaire américain Dennis Tito qui déboursa vingt millions de dollars pour un séjour d’une semaine à bord du complexe orbital en 2001. Fin 2009, c’est le Canadien Guy Laliberté, patron du Cirque du Soleil, qui devient le septième passager payant de la Station spatiale internationale pour un montant qui grimpe cette fois-ci à trente-cinq millions de dollars. A présent, voilà qu’Eric Anderson annonce que le premier vol circumlunaire privé pourrait se réaliser avant les cinquante ans des premières missions lunaires. Il n’hésite pas à viser l’année 2017. Ainsi, deux passagers prendraient place à bord d’un vaisseau Soyouz TMA spécialement affrété pour l’occasion. Coût total des deux billets : trois cents millions de dollars. Le premier serait déjà vendu et le second en cours de finalisation. Qui est l’heureux bénéficiaire du premier sésame vers la Lune ? Le mystère demeure, bien que des rumeurs aient un temps couru sur le réalisateur James Cameron.salunarsoyuz1

Rendez-vous en orbite basse entre le Bloc DM et le vaisseau. Sur la partie droite du module, on remarque le compartiment d'habitation supplémentaire

Quelle configuration ?

Selon la firme Energia, qui conçoit les capsules Soyouz, il serait possible d’utiliser l’ISS comme port spatial en envoyant séparément le vaisseau et l’unité de propulsion – un étage Bloc DM - pour un voyage dont la durée totale est estimée entre neuf et vingt-et-un jours. Il est également envisageable de procéder à deux lancements séparés et de réaliser à un rendez-vous en orbite basse entre le Soyouz et l’étage Bloc DM. Ici, la durée du voyage serait de l'ordre de huit à neuf jours. Pour ce voyage lunaire qui évoque la mission Apollo 8, la configuration du Bloc DM comporte un module d’habitation supplémentaire auquel se connecterait le vaisseau pour le voyage (cf.Illustration). Après la Chine, c’est donc au tour de Space Adventures de vouloir décrocher la Lune. Une question se pose tout de même : cette agence de voyages, pas tout à fait comme les autres, peut-elle y parvenir  « pour seulement trois cents millions de dollars » comme l’indique Eric Anderson ? C’est tout l’enjeu de ce défi…

Antoine Meunier

 

 

Crédits photos : NASA/Space Adventures

Sources : Energia/Space Adventures/Interfax

Contacts

http://lachroniquespatiale.overblog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com 

 

 

©                                                        La Chronique Spatiale (2012)


 

Tag(s) : #Tourisme spatial

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :