Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

21-juillet-2011.jpg

21 juillet 2011, dernier atterrissage d'une navette spatiale

 

Deux semaines après son lancement, Atlantis s'est posée sur la piste du Centre spatial Kennedy (KSC), signant cette fois-ci la fin définitive de la carrière du Shuttle.

Treize jours après son lancement, le dernier orbiteur encore en service vient donc de s’arrêter définitivement sur la piste du Centre spatial Kennedy (KSC). Avant-dernière navette à avoir été mise en service, elle a eu la responsabilité de clôturer un programme décidé par le président Richard Nixon en 1972 et dont la mise en service a démarré il y a trente ans. Cette mission, qui n’était pas garantie il y a encore six mois, achève donc la vie de l'emblématique vaisseau spatial américain sur une note juste. Mais que retiendra-t-on de cet incroyable navire sans équivalent ? D’une part sa polyvalence, qui a permis de réaliser des missions de multiples natures. D’autre part, il faut malheureusement compter la perte de Challenger en 1986, soixante-treize secondes après son décollage, et celle de Columbia lors de la rentrée atmosphérique en 2003. Quatorze personnes au total y laissèrent la vie. Dans les deux cas, la navette fut clouée au sol pendant plus de deux ans et demi avant de pouvoir reprendre le chemin de l’orbite. Après le drame de Columbia, il fut décidé que la navette ne servirait plus qu’à l’achèvement de l’ISS, aujourd’hui complètement terminée. Il y eut tout de même une parenthèse avec la dernière mission de maintenance du télescope spatial Hubble (HST) au cours du vol STS-125 en mai 2009, toujours avec Atlantis.

 

déclaration sts-135Charles Bolden, administrateur de la NASA, et l'équipage de STS-135 pour la postérité

 

Un des programmes les plus riches de l'astronautique

Au final, les navettes permirent le lancement de satellites au début de leur carrière. Par la suite, des sondes d’exploration (comme Galileo) des satellites d’observation de l’Univers furent mis à poste. Et bien sur, la navette restera l’outil indispensable qui aura permis la construction de la Station spatiale internationale (ISS). Aujourd’hui, se termine l’un des programmes les plus riches de l’histoire de l’astronautique. Et même si le futur se dessine, vraisemblablement sous la forme de la capsule Orion (MPCV), on ressent tout de même un sentiment un peu aigre-doux en voyant partir la dernière navette spatiale à la retraite. Car le Shuttle, même s'il n'est pas parvenu à faire baisser les coûts d'accès à l'espace, a réussi un autre pari pendant trente ans : celui de nous faire rêver.

Antoine Meunier

 

Crédits photos : NASA/NASA TV

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 

 

 

©                                            La Chronique Spatiale (2011)

Tag(s) : #USA

Partager cet article

Repost 0