Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

11-02-23 lynx-with-payload-space

Le Lynx Mark III, avec son pod dorsal pourra emporter une charge utile allant jusqu'à 650 kilogrammes. Il n'est pas prévu qu'il vole ailleurs qu'aux Etats-Unis

D’ici la fin de l’année, Xcor Aerospace pourrait, pour la première fois, tester en vol son petit avion fusée.

Alors que de son côté Virgin Galactic se fait inhabituellement discrète, Xcor Aerospace donne de ses nouvelles. Le site flightglobal.com rapporte que la jeune start-up aérospatiale de Mojave a reçu cette semaine le fuselage de son Lynx Mark I. Le mois prochain, Xcor devrait débuter les travaux d’assemblage du cockpit. Toujours selon flightglobal.com, les premiers essais de roulage devraient avoir lieu durant l’été, probablement en juillet ou en août prochain. Mais inutile de se précipiter  pour acheter un billet (pas encore du moins), le Lynx Mark I restera réservé aux essais. Un bref vol d’essai est programmé pour la fin de l’année. Pour les vols commerciaux, il faudra attendre la venue du Lynx Mark II dont le premier roll-out aura lieu dans les neuf mois qui suivront avec une mise en service attendue en 2014. Dans cette seconde version, deux changements sont à noter. D’abord, la cellule devrait être construite avec de nouveaux matériaux plus résistants. Second point, le réservoir métallique d’oxygène liquide sera remplacé par un réservoir en matériaux composites ininflammables. A la différence de son prédécesseur, le Mark II doit dépasser les 350000 pieds (106 kilomètres d’altitude) pour emmener un passager ou alors une charge utile en place passager.


lynx_view.jpg

 Vue côté passager à l'apogée dans le futur Lynx II. Dans la réalité, il faudra

attendre encore d'ici 2014

Des défis ambitieux

Mais ce n'est pas tout, un Lynx Mark III (qui ne doit voler qu'aux Etats-Unis) est également projeté pour emmener sur un pod dorsal externe, une charge utile pouvant atteindre jusqu’à 650 kilogrammes. L’idée est de faire un appareil polyvalent qui pourrait transporter, entre autres, une petite fusée pour lancer des nanosatellites vers l’orbite basse ou encore un télescope. On passe donc dans une catégorie supérieure de véhicule. Selon le site de Xcor Aerospace, le futur Mark III se différencierait effectivement du Mark II par plusieurs différences dont un train d’atterrissage renforcé ou bien encore des améliorations au niveau aérodynamique et une propulsion plus puissante. Par ailleurs, d’autres modifications devront vraisemblablement être apportées. Cependant, aucun calendrier n’est pour le moment à l’ordre du jour pour le Lynx Mark III, toutefois « nous espérons faire rouler cette version de l’appareil d’ici 2015 ou 2016 », peut-on lire sur le site de la société. Une date annoncée qui parait optimiste sachant que le premier essai en vol du premier Lynx n’aura lieu, en principe, qu’à la fin de l’année. Xcor Aerospace a d'ambitieux défis. Il lui faut maintenant les concrétiser.
 

Antoine Meunier

Crédits images : Xcor Aerospace
Sources : Xcor Aerospace/flightglobal.com

 

Contacts
http://lachroniquespatiale.over-blog.fr
lachroniquespatiale@gmail.com



 

 

 

©                                                                 La Chronique Spatiale (2012)

Tag(s) : #Tourisme spatial

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :