Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

StratosNewLaunch vf

Dimanche 14 octobre 2012, Felix Baumgartner a battu le record du monde de chute libre avec un saut à plus de 39 000 mètres d'altitude

Après une première tentative mardi dernier et plusieurs reports, l’Autrichien Félix Baumgartner a donc battu le record du monde de chute libre en sautant au-dessus du Nouveau-Mexique à plus de 39 kilomètres d’altitude. Il efface ainsi le record précédent détenu depuis 1960 par Joe Kittinger.

A 39 000 mètres, il fait très froid et la courbure de la Terre est bien visible. Ce n’est plus le royaume des nuages mais ce n’est pas encore celui de l’espace, la Ligne de Karman se situant en effet à 100 kilomètres de haut. Cette dernière marque la frontière avec l'espace. L’air est inexistant et sans une combinaison pressurisée, le sang et la salive se mettent rapidement à bouillir. L’altitude atteinte par Félix Baumgartner lui a suffit pour devenir le premier homme à atteindre la vitesse du son puisqu'il a atteint une vitesse de 1342,8 km/h sans être à l’intérieur d’un aéronef*. Toutefois, s’il n’est pas le premier homme à sauter en parachute à très haute altitude, sa performance est la première du genre.

 

557618_506724589338549_1863643488_n.jpg

Retour au sol après 4mn et 19 s de chute libre pour une descente totale de 9 mn et 3 s

Une vie d’exploits

L’aspect particulièrement dangereux du saut n’a évidemment échappé à personne. Un tel exploit ne laisse aucune place à l’improvisation puisque cinq années de préparation ont été nécessaires pour se lancer dans une chute libre de presque quarante kilomètres. Mais l’homme, dont les traits évoquent ceux de l’acteur Mark Wahlberg, est loin d’être un débutant. Celui-ci a en effet multiplié les exploits depuis presque quinze ans. Retenons notamment que le 12 décembre 2007, il s’élance depuis le 91ème étage de la Tour Taipei. Quatre ans plus tôt, il traversait la Manche en utilisant une aile en fibre de carbone fabriquée pour l’occasion. Outre le soutien, il est vrai fort voyant de Red Bull, une armada de spécialistes l’ont accompagné pour réaliser son exploit dont Jonathan Clark, médecin sur plusieurs vols de navettes, et surtout celui de Joe Kittinger le détenteur du précédent record. Il aura ainsi fallu plus d’un demi-siècle pour que celui-ci tombe. De plus, on se pose forcément la question : quel en est intérêt pour la science ? Officiellement, des applications spatiales pourraient en découler pour de futurs touristes spatiaux ou pour des astronautes en difficulté. On l'envisageait déjà à l'époque de Kittinger en 1960. Dans l’immédiat, même si la performance de Baumgartner est spectaculaire rien ne permet pour le moment de l’affirmer. Les scientifiques ayant travaillé sur le projet depuis cinq ans devront débriefer cette mission. Mais il ouvre un domaine encore inexploré : avec ce saut, Félix Baumgartner démontre qu’un homme seul est désormais capable d’aller plus vite le son. En sautant plus haut que Joe Kittinger avant lui, Il repousse un peu plus loin les limites des possibles. Car « La seule façon de découvrir les limites du possible, c’est de s’aventurer un peu au-delà, dans l’impossible**». Aujourd'hui, Baumgartner vient de repousser cet "Impossible".

Antoine Meunier

 

Crédits photos : Joerg Mitter, Predrag Vuckovic, Balazs Gardi/Red Bull Stratos

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

* Sources : Redbull Stratos.

Hasard ou coïncidence, il y a exactement 65 ans Chuck Yeager devenait le premier homme à franchir le mur du son à bord du Bell X-1

 **Seconde loi de Clarke

 

(Dernière mise à jour : lundi 15 octobre 2012)

 

©                                 La Chronique Spatiale (2012)

Tag(s) : #Exploration

Partager cet article

Repost 0