Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aquarius external

Les aquanautes de NEEMO vont séjourner à dix-neuf mètres de profondeur du 17 au 30 octobre

(Cliché pris lors de NEEMO 11)

 

Au cœur de la base Aquarius dans le cadre du programme NEEMO*, la NASA lance la quinzième de ses missions sous-marines. Objectif précis : simuler une future mission habitée sur un astéroïde.

Le décor pourrait évoquer celui du film Abyss mais Il n’en est rien. Les dimensions de cette station sont bien plus réduites que celles de la gigantesque plateforme pétrolifère imaginée par James Cameron dans son film de 1989. Toutefois, le laboratoire Aquarius à bord duquel une équipe s’installe à présent pour une durée de deux semaines doit permettre de déterminer les différents aspects d’une mission vers un astéroïde. Composé de huit personnes, ce groupe est commandé par l’astronaute Shannon Walker qui est notamment secondée par Richard Arnold (STS-119) et Mike Gernhardt (STS-69, STS-83, STS-94, STS-104). On remarque également la présence de Steve Squyres, le responsable scientifique des rovers martiens Spirit et Opportunity. walker-s

Shannon Walker commande cette 15ème expédition à bord du laboratoire Aquarius

Nos aquanautes doivent donc mettre à jour plusieurs points. Aborder un astéroïde présente en effet de multiples paramètres. Ainsi, la mission s’axera, entre autres, sur trois points principaux : s’arrimer à la surface d’un astéroïde. On aborde en effet pas de la même manière un corps de quelques centaines de mètres de diamètre(ou quelques kilomètres) de la même façon que l’on se pose sur la Lune, ou bien sur une planète. Le second point concerne le déplacement à la surface de l’astéroïde, corps où la gravité est quasiment nulle. Le dernier point est à rallier au précédent puisqu’il concerne la collecte des échantillons en surface. Bref, il s'agit de créer des techniques que des astronautes utiliseront peut-être d'ici une quinzaine d'années au cours d'une mission vers un astéroïde.


 Artist Concept — SEV Use Comparison

Deux SEV pour des activités extravéhiculaires différentes. A gauche sur la Lune, à droite pour un astéroïde

 

Préparer le terrain

Il est intéressant de noter que les précédentes missions ayant déjà eu lieu à bord du laboratoire Aquarius, imergé au large de la Floride, ont permis l’entraînement des astronautes pour étudier leur comportement en milieu confiné. Il s’agit maintenant d’aborder une nouvelle approche dans le programme de la NASA, à savoir l’objectif programmé dans la feuille de route de l’agence spatiale américaine pour 2025. Pour NEEMO 15, Shannon Walker et son équipage utilisent de petits submersibles destinés à simuler les vaisseaux d’exploration spatiale (SEV) qui seront peut-être utilisés pour visiter les futures destinations au-delà de l’orbite basse terrestre. Ici, ces petits sous-marins remplaceront efficacement les SEV pour les activités extravéhiculaires sous-marines (EVA).

Sur les quatorze premières missions NEEMO, treize ont servi pour l’entraînement des astronautes. NEEMO 14, en mai 2010, a servi à valider des équipements destinés à l'exploration spatiale. Si la future mission humaine vers un astéroïde prévue en 2025 se prépare au sol, elle se conçoit également en mer. Lentement, la machine des vols habités de la NASA semble donc se remettre en marche.

Antoine Meunier

 

(Mise à jour du 28 octobre 2011)

Avant-hier, L'administration spatiale a décidé de mettre un terme à la mission. L'ouragan Rina qui évolue dans la région présentait un risque pour les aquanautes. 

 

 

 

 

Crédits photos : NASA

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

* NEEMO : NASA Extreme Environment Mission Operations

 

©                                                        La Chronique Spatiale (2011)

Tag(s) : #USA

Partager cet article

Repost 0