Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Liftoff of Ariane 5 VA213 with ATV-4
 

Mercredi 5 juin 2013, l'ATV4 s'envole à bord d'une Ariane 5 ES depuis le Centre spatial Guyanais (CSG).


La fusée Ariane 5 ES (Vol 213) emportant le vaisseau cargo européen a décollé sans encombre hier soir depuis la base spatiale de Kourou en Guyane.


Avec une masse de 20,190 kilogrammes, l'ATV4 est le plus lourd jamais lancé par une Ariane 5. A 23h52, sous un plafond bas, le lanceur européen s’est donc élevé dans le ciel guyanais pour une nouvelle mission de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS). Au moment ou la fusée a décollé, la Station se trouvait au-dessus de l’Ukraine. Une station dans laquelle se trouve déjà l’astronaute Italien Luca Parmitano depuis le 29 mai. Celui-ci doit réceptionner cet ATV quatrième du nom. Dans la partie pressurisée du vaisseau, les astronautes de l’Expedition 36 devraient notamment réceptionner quelques 2,5 tonnes de cargaison sèche. Parmi les 1 400 éléments du chargement, des objets personnels comme des vêtements, brosses à dents ou du courrier. Côté nourriture, le chargement comporte des friandises comme des fraises, du beurre de cacahouète ou encore des lasagnes, gaufres mais aussi le courrier envoyé par la famille. Il faut bien sur ajouter le matériel scientifique.

ATV3

Le précédent ATV, dont voici une maquette au Salon du Bourget 2011, était l'Edoardo Amaldi

Reboost

De plus, l’Albert Einstein transporte 2,6 tonnes d’ergols destinés à rehausser l’orbite de l’ISS et 860 kilogrammes supplémentaires qui viendront remplir les réservoirs du module russe Zvezda. Il faut y ajouter 570 kilogrammes d’eau potable et 100 kilogrammes de gaz. Outre le ravitaillement, la mission de l’ATV est de rehausser l’orbite de l’avant-poste orbital. Voyageant actuellement à 260 kilomètres d’altitude, le vaisseau va progressivement rattraper l’ISS qui se trouve sur une orbite un peu plus haut vers 400 kilomètres, le temps pour les équipes techniques de l'ESA et du CNES basées au centre de contrôle de Toulouse de vérifier le parfait fonctionnement du vaisseau.

Le « docking », totalement automatique (une précision de seulement quelques centimètres) avec la Station est très exactement fixé au 15 juin à 15h46, heure de Paris. Cette mission devrait s’étaler pendant les quatre prochains mois, puisque le ravitailleur européen devrait rester amarré à la Station spatiale jusqu’au 28 octobre prochain fournissant un espace supplémentaire de stockage aux équipages. Le cinquième et dernier ATV du programme, le Georges Lemaitre est, quant à lui, programmé pour un lancement l’an prochain.

Antoine Meunier

 

 

Sources : ESA-S. Corvaja/Antoine Meunier

Crédit vidéo- photo : Arianespace-ESA/NASA

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

(Dernière mise à jour : 9/06/2013) 

 

©                                            La Chronique Spatiale (2013)

Tag(s) : #Europe

Partager cet article

Repost 0