Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tiangong-1-Heavenly-Palace-Chinese-space-station

Le futur équipage de Shenzhou X devrait passer deux semaines à bord de Tiangong 1

Sixième mission du programme de vols habités chinois, le vaisseau Shenzhou X devrait décoller en juin.

Ce sera donc l’an prochain. L’information a été confirmée le 10 novembre à Pékin par Niu Hongguang, commandant adjoint du programme des vols habités chinois lors du 18e congrès du Parti communiste chinois. Au début de l’été 2013 une nouvelle capsule habitée chinoise devrait s'envoler vers l’espace avec trois taïkonautes à bord pour un voyage de quinze jours. Elle était déjà annoncée fin octobre par Yang Liweï, premier taïkonaute sur (Shenzhou 5) et Directeur adjoint du Bureau d’ingénierie spatiale chinois. Lors d’une allocution dédiée à l’inauguration d’une exposition consacrée au programme spatial chinois à Shangaï, celui-ci a déclaré qu’un équipage composé de vétérans, et probablement d’une femme, partirait pour l’espace au mois de juin sans toutefois donner de date précise ni de nom pour les heureux élus. Une autre source indique que le tir pourrait avoir lieu en juillet, voir en août, en cas d’impossibilité de lancer le vaisseau Shenzhou. Cette cinquième mission spatiale habitée chinoise sera vraisemblablement consacrée à l'amélioration des techniques d’amarrage et de rendez-vous dans l’espace ainsi qu’aux procédures de travail en apesanteur. L'objectif est bien sur d'augmenter encore plus à chaque vol le temps passé à la science.


 Shenzhou 9

En juin 2013, Shenzhou X décollera pour le module Tiangong 1. Ici décollage de la mission Shenzhou 9 en juin 2012

Acquérir de l’expérience

Le rythme des vols Shenzhou paraît terriblement lent mais dans l’immédiat la Chine n’a pas de réel adversaire. Son principal souci est avant tout de continuer à consolider son expérience. « Un succès ne signifie pas du succès en permanence », déclarait récemment Yang Liweï au quotidien indien The Economic Times. « Nous voulons acquérir plus de pratique et améliorer la qualité… » Marche après marche, la Chine se dirige vers la première grande étape de son programme de vols spatiaux. Au cours des prochaines années, le premier élément de son complexe orbital pourrait être mis en orbite pour de futures missions d’ici 2020. Pour satelliser les modules « lourds » (25 t), la fusée Longue Marche 5 reste cependant nécessaire. Son premier lancement doit intervenir en 2014. Mais avant cela, la prochaine étape sera d'abord de lancer le laboratoire Tiangong 2. D’une durée de vie théorique de deux ans, celui-ci est prévu pour être ravitaillé pendant son périple orbital autour de la Terre. Un autre objectif à venir pour les taïkonautes.

Antoine Meunier

 

Crédits Photos : CCTV

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

Sources : latribune.fr/Xinhua.net./ http://fr.rian.ru/science/20121110/196581910.html

 

 

©                                                        La Chronique Spatiale (2012)

Tag(s) : #Chine

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :