Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Apollo_15_flag-_rover-_LM-_Irwin.jpg

Qui sera le prochain arpenteur de Lune ? (Ici Jim Irwin lors de la mission Apollo 15), la question reste encore en suspens quarante après la fin du programme lunaire


Ils ont été douze à avoir foulé le sol de la Lune. Avec Neil Armstrong décédé, huit sont encore survivants. Tous flirtent à présent avec les 80 ans, certains approchant même des 85. Quarante ans après Apollo 17, nous avons quitté la Lune après seulement six explorations en surface et une tentative avortée.

Au début des années 70, la marche lunaire représente la consécration ultime de la conquête de l’Espace Mais alors que la machine s’emballe, il faut tout arrêter. La Guerre du Vietnam et la Guerre Froide ont ramené tout le monde à Terre. Aller sur la Lune, c’est bien beau, cela coûte près de deux milliards de dollars (de l’époque) à chaque coup, le besoin de trouver un autre moyen d’accès à l’espace qui soit meilleur marché devient une nécessité. La navette spatiale va donc s’imposer. Une réussite sur le plan technique mais qui sera l’échec commercial que l’on sait. Mais à vouloir rechercher une solution moins chère, n’aurait-il pas mieux fallu conserver les fusées Saturn et le véhicule Apollo ? En Russie, la fusée Soyouz et la capsule du même nom en sont aujourd'hui de parfaites illustrations. Initialement prévu pour la Lune, le vaillant vaisseau a connu plusieurs déclinaisons depuis sa mise en service (Soyuz T, TM, TMA, entre autres). Et aujourd’hui, avec l’arrêt de la navette, les Etats-Unis sont repartis à zéro en s’équipant d’une nouvelle capsule : Orion.

Tiangong-1-Heavenly-Palace-Chinese-space-station

Le rendez-vous dans l'espace, l'une des étapes nécessaire avant le voyage vers la Lune


Procéder par étape…

Au cours des vingt-cinq dernières années, Georges Bush Senior puis Georges W. Bush, en 2004, ont bien tenté de rallumer la flamme. Malheureusement, depuis Neil Armstrong, le rêve de l'espace s’est progressivement dissipé comme une brume de mer. Le grondement de la fusée qui décolle n'épate plus personne, Bref, le désoeuvrement semble inéluctable et la Mer de la Tranquillité garde toute sa quiétude. Par la suite, les prévisions optimistes qui envisageaient, dans la foulée de la conquête lunaire, un homme sur Mars dans les vingt années suivantes ont fait long feu. Aller sur la Lune ne fait plus recette.

            Et pourtant…

            Oui Pourtant. Si aujourd’hui atronautes et cosmonautes travaillent maintenant en orbite basse terrestre dans la plus totale indifférence du grand public, les rêveurs d’espace ont de nouveau un espoir de voir un homme planter une bannière sur la Lune. Ainsi, depuis dix ans, la Chine s’est imposée dans le club très fermé des puissances capables d’envoyer un homme dans l’espace. Et d’ici le milieu des années 2020, l’objectif avoué est la Lune. Mais pas de compétition en vue, la Chine bâtit son programme avec une vision à long terme. D’abord, elle s'est dotée d'un vaisseau qu'elle a testé avec un puis plusieurs cosmonautes. Deux courtes sorties dans l’espace ont ensuite été réalisées lors de la mission Shenzhou 7. Ensuite, c'est la maîtrise du rendez-vous spatial qui paraît à présent acquise lors des vols Shenzhou 8  en automatique. Le docking, avec équipage cette fois-ci, fut parfaitement réalisé entre Shenzhou 9 et le module Tiangong 1 en juin dernier. Avant le voyage interplanétaire vers la Lune, la cerise sur le gâteau, l'étape d'une station spatiale reste quand même prioritaire. On procède donc par étape avant le Grand bond. Alors si la Chine confirme ses ambitions comme annoncé en fin d'année dernière*, il y a fort à parier que le prochain Neil Armstrong soit chinois…

Antoine Meunier

 

 

Photos : NASA/CCTV

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.fr

 

  * cf. LCS du 5 janvier 2012 http://lachroniquespatiale.over-blog.fr/1-categorie-11783261.html 

 

 

©                                             La Chronique Spatiale (2012)

Tag(s) : #Futur-Technologie

Partager cet article

Repost 0