Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stratolaunch1

Avec 117 mètres d'envergure cet avion bi-poutres aura besoin d'une piste de près de quatre kilomètres pour ses atterrissages et ses décollages

 

Paul Allen, cofondateur de Microsoft a rendu public cette semaine son projet de lanceur aéroporté qui doit être construit par Scaled Composites (Burt Rutan), Space X (Elon Musk) et Dynetics (Thomas Baumbach). Le design de ce futur avion gros-porteur semble sorti de l’esprit Howard Hugues.

De par sa silhouette, ce concept évoque un peu le White Knight de Virgin Galactic. Mais la ressemblance s’arrête ici. Cet avion, qui sera d’ailleurs construit par Scaled Composites, aura une envergure de cent dix-sept mètres et sera notamment propulsé par six moteurs de Boeing 747. Ce qui en fait la plus grande machine volante. L’avion aura un rayon d’action de 1300 miles nautiques jusqu’au point de largage du lanceur. Il est prévu qu’il soit construit dans le hangar «qui sera prochainement bâti au Mojave Air and Space Sport», indique le site de StratoLaunch dans son communiqué officiel. Un projet très ambitieux qui nécessitera tout de même une piste de presque quatre kilomètres de long pour décoller et atterrir. Space X, la firme d’Elon Musk sera chargée de réaliser ce lanceur multi étages, dérivé du Falcon 9  qui sera largué sous l’aile de l’appareil. « Nous pensons que cette technologie a le potentiel afin de permettre, un jour, de rendre les vols spatiaux routiniers en se soustrayant aux contraintes des lancements au sol », indique quant à lui Mike Griffin, membre du « Board » de Stratolaunch System et aussi ancien administrateur de la NASA.

sans 559L'avion de Stratolaunch devrait pouvoir transporter un lanceur dérivé du Falcon 9 de l'ordre de 230 tonnes, capable d'emmener un satellite ou une capsule Dragon

 

Envoi d’astronautes en orbite basse

Avec ce système, l’objectif est d’envoyer des charges utiles d’une masse pouvant atteindre jusqu’à six tonnes en orbite basse. La jeune firme envisage bien entendu d’utiliser son dispositif pour le lancement d’équipages dès que toutes les garanties de sécurité auront été apportées. Pas de mission interplanétaire annoncée mais l’expédition d’astronautes vers l’orbite basse est visée.

Les essais de ce géant bi-poutre de 540 tonnes sont programmés pour 2015 ou 2016 au plus tôt. Pour le moment, aucune information n’est annoncée pour un premier vol avec le lanceur. Cette entreprise annonce-t-elle une autre manière d’accéder à l’espace ? Une chose est sure, c'est qu'un nouvel acteur privé "de poids" vient de faire son entrée sur la scène.

Antoine Meunier

 

 

Credits photos et sources : Stratolaunch Systems

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

©                                                        La Chronique Spatiale (2011)

Tag(s) : #USA

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :