Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Foule A380

L'A380 remporte toujours les suffrages lors des présentations en vol

Pièce de théâtre se jouant dans le ciel et au sol, le Salon du Bourget propose le plus beau casting de machines volantes. En cette fin de salon, les professionnels ont fait leur choix comme les passionnés…

Mauvais temps ou pas, cette 50ème édition du SIAE est indéniablement un succès. En terme de contrats : le total des commandes dépasse le chiffre étourdissant de cent-quinze milliards de dollars dont 68,7 pour Airbus. Parmi les ordres passés, notons le protocole d’accord signé par la société Doric Asset qui porte sur une vingtaine d’A380 (valeur totale : huit milliards de dollars). Lors des démonstrations en vol, Le Géant qui murmure reste une valeur sûre.

De plus, cette édition 2013 aura offert des nouveautés. Le dernier-né d’Airbus, l’A350 est venu saluer la foule vendredi en ouverture des démonstrations en vol avant de remettre le cap sur Toulouse une semaine seulement après son tout premier vol ! En second lieu, l’avion de transport militaire A400-M a été présenté en vol. Enfin, le Dreamliner de Boeing qui alignait deux exemplaires de son long-courrier sur le tarmac, a également été présenté en vol (ce qui n’était pas le cas en 2011).

S.35.JPG

Le Sukhoi S-35 aura été l'incontestable vedette de ce 50ème Salon de l'Air et de l'Espace

Au chapitre « des usines à décibels », le Rafale M et le Yak-130 ne passent pas inaperçus. Cependant, c’est surtout le Sukhoi S-35, qui occupe le ciel. Existant déjà à une cinquantaine d’exemplaires, sa poussée vectorielle lui permet d’incroyables manœuvres.

HAwk2.JPG

Le très élégant Hawk2 de BAE Systems, jet d'entraînement pour les futurs pilotes de Typhoons

Projet Zero

Mais le spectacle n’a pas lieu uniquement dans le ciel. Dans les allées de l'exposition statique, outre le Gripen suédois c’est la possibilité de découvrir le très british Hawk T2 de BAE Systems. Evolution du Hawk T1 des années 70, cet élégant biplace, en service sur la base de RAF Valley au Pays de Galles, permet la formation des futures pilotes de Typhoon. L’équivalent européen du Rafale s’exposait à deux pas d’un curieux appareil aux allures d’un astronef sorti d’un film de Georges Lucas. Pas de Guerre des Etoiles en vue, il s’agit en fait du Projet Zéro d’Agusta Westland, filiale du groupe italien Finmeccanica. Fonctionnant à l’énergie électrique, ce drone VTOL* est équipé de deux moteurs basculant à 90 degrés.

PrZero.JPG

Le drone à double hélice basculante d'AgustaWestland

Enfin, les amateurs de machines anciennes auront indéniablement ressenti de la nostalgie au son des moteurs du Lightning P-38 de Red Bull ou encore du Super Constellation de Breitling installés près du Chalet de l’Agence spatiale européenne (ESA)**. Alors même si certains acteurs ont manqué à l’appel cette année - comme l'US Air Force -, si le bilan de cette édition 2013 n'est pas encore définitif, le Salon du Bourget reste pour la communauté de l’aérien, le rendez-vous incontournable.

Antoine Meunier

 

Sources : Airbus

Crédit photos : Antoine Meunier / Stéphanie Meunier (Sukhoi S-35)

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

(Dernière mise à jour : 23/06/13, 20h17)  


*VTOL : Vertical Take Off and landing, décollage et atterrissage vertical

**  La partie spatiale du salon va faire l’objet d’un article séparé

 

 

 

 

 

©                                                        La Chronique Spatiale (2013)

Tag(s) : #SIAE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :