Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

           800px-International Space Station after undocking of STS-13

Un cosmonaute et un astronaute devraient passer un séjour d'une année à bord de l'ISS en 2015

D’ici trois ans, un premier vol d'une année devrait donc avoir lieu à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Objectif : collecter des informations pour les futurs séjours interplanétaires.

C’est enfoncer une porte ouverte que de le dire mais le futur se prépare dès maintenant. Déjà, l’année dernière l’Agence spatiale européenne réalisait une simulation grandeur nature de vol martien au sol. L’expérience Mars 500 s’était déroulée avec un équipage de six hommes dont le Français Romain Charles. A présent, Américains et Russes s’attaquent à un plus gros challenge puisqu’en 2015, un astronaute de la NASA et un cosmonaute de la RKA passeront une année complète à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Ce « one shot »a pour objectif de déterminer comment « mieux comprendre les effets d’un voyage spatial au long cours [sur le corps humain]» souligne Michael Suffredini, le manager du programme ISS. En soi, cela n’est pas une nouveauté. Si la NASA n’a jamais envoyé d’astronautes pour d'aussi longues périodes, le séjour le plus long dans l’espace reste celui d'un Russe, le cosmonaute Valeri Polikavov qui séjourna 432 jours à bord de Mir du 8 janvier 1994 au 22 mars 1995. Une durée qui n'est pas encore celle d'un voyage vers Mars mais qui constitue déjà une étape vers un séjour humain à long terme dans l'espace. Cinq ans plus tard, son compatriote Sergueï Adveyev séjourna à son tour une année en orbite terrestre à bord de la station Mir (379 jours entre le 13 août 1998 et le 28 août 1999). Mais l’homme ayant passé le plus de temps dans l’espace reste Sergueï Krikalev qui totalise 804 jours en orbite. Une nuance tout de même, il s’agit ici d’un total cumulé sur six vols.591px-Cosmonaut Polyakov Watches Discovery's Rendezvous Wit

Le Docteur Valeri Poliakov surveille les opérations de rendez-vous de Mir et la navette Discovery au cours de la mission STS-63

 

Pas encore un vol interplanétaire

Officiellement, cette mission d'une année sur l'ISS sera un banc d’essai pour obtenir des informations pour de futurs vols interplanétaires. La Station spatiale internationale étant un laboratoire scientifique, il est parfaitement légitime qu’elle assume un rôle de simulateur « grandeur nature » pour de futures missions au long cours. Cependant, nous sommes encore loin de la durée de mission d’un vol interplanétaire, mettons vers Mars, par exemple. Dans le meilleur des cas, la durée totale d’une mission vers la planète rouge est tout de même de 900 jours. Peut-être qu'un jour, une simulation d’une durée supérieure sera tentée si le grand saut vers Mars est un jour lancé. Quoi qu’il en soit, « ce que nous retirons de cette expédition influencera nos recherches dans le futur », déclare Julie Robinson scientifique du programme de l’ISS. En attendant, c'est déjà un premier pas, gageons qu'il y en ait d'autres

Reste désormais à déterminer les heureux élus de cette future mission qui doit se tenir en 2015. 

Antoine Meunier

 

 

Sources : NASA

Photos : NASA

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

 

 


©                                                         La Chronique Spatiale 2012

Tag(s) : #Futur-Technologie

Partager cet article

Repost 0