Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

STS-130_ISS_Approach.jpg

 

Scott Kelly et Mikhaïl Kornienko doivent séjourner un an dans l'ISS à partir de 2015

La NASA et Roscomos ont récemment rendu public les noms des deux heureux élus de la mission d’une année programmée pour 2015. Il s’agit de Scott Kelly et de Mikhaïl Kornienko.

En 1995, Valeri Polyakov s’adjugeait un record peu banal et toujours pas battu, celui du plus long séjour orbital à bord de la Station spatiale Mir avec 437 jours passés dans l’espace. Peu de cosmonautes peuvent prétendre avoir passé une année en orbite. Outre Polyakov, Sergueï Adveyev (376 jours sur Soyouz TM-28) Vladimir Titov et Moussa Manarov ont passés une année complète en orbite (365 jours Soyouz TM-4). En 2015, Scott Kelly et Mikhaïl Kornienko feront donc partie des hommes ayant une mission de très longue durée à leur actif. La NASA et Roscomos ont officialisé leurs noms pour le vol d’une année programmée vers le printemps 2015. Avec déjà trois missions à son actif, Scott Kelly a débuté sa carrière en 1999 en tant que pilote de la navette spatiale sur la mission STS-103 avant d’effectuer un second vol en 2007, cette fois en tant que commandant sur STS-118. Il y a deux ans, il assurait le commandement de l’ISS au cours de l’Expedition 26. Hasard ou coïncidence, Mikhaïl Kornienko, son futur coéquipier l’a précédé en 2010 pendant l’Expedition 24 en tant qu’ingénieur de bord. Celui-ci totalise 176 jours passé dans l’espace. Ils totalisent à eux deux près de 360 jours dans l'espace.

 

Scott Kelly

Scott Kelly, comme son Mikhaïl Kornienko,  connait bien l'ISS pour y avoir séjourner 180 jours

Baliser le terrain

Pour ces deux hommes, qui doivent commencer un entraînement de deux ans début 2013, le défi sera le suivant : « mieux comprendre comment le corps humain réagit et s’adapte à l’environnement spatial. » De plus, les données qui seront récoltées pendant cette mission au long cours doivent permettre de « réduire les risques pour les futures missions de la NASA autour de la Lune, un astéroïde ou à terme Mars. » Cependant, la préparation d’une future mission dans l'espace lointain nécessitera forcément des étapes supplémentaires. La durée du voyage vers Mars restant largement supérieure à un an*, une mission d’une durée supérieure sera peut-être un jour nécessaire. Mais les voyages interplanétaires sont-ils l’unique justification de la mission de Kelly et Kornienko ? En soi, une mission d’une telle durée n’est pas nouvelle puisqu’elle a déjà été réalisée dans les années 90. Et il n’y a dans l’immédiat aucun projet de vol vers Mars planifié à moyenne, comme à longue échéance. Cependant, pour envisager un jour de partir vers la planète Rouge, il faut explorer un nouveau monde dans lequel nous devons savoir comment le corps humain réagit pour, un jour, tenter le « grand bond ». Un début de réponse a été apporté au cours de l’expérience Mars 500. Cependant, pour préparer le terrain d'autres missions de longue durée dans l’espace seront sans doute plus conforme à la réalité… Avant la future mission martienne ?

Antoine Meunier

 

Sources : NASA

Crédits photos : NASA

Contacts

http://lachroniquespatiale.over-blog.fr

lachroniquespatiale@gmail.com

 

*http://lachroniquespatiale.over-blog.fr/article-une-mission-d-un-an-sur-l-iss-110954006.html

 

 

 

©                                            La Chronique Spatiale (2012)

Tag(s) : #USA

Partager cet article

Repost 0